Algérie: Wilayas de l'Est - Suivi partiel du mouvement de débrayage des enseignants du primaire

Constantine — L'appel à la grève dans le cycle primaire d'éducation, lancé via les réseaux sociaux a été partiellement suivi dans les wilayas de l'Est du pays ont constaté lundi des journalistes de l'APS.

A Constantine, le taux de suivi était de l'ordre de 37%, selon les informations recueillies auprès des services de la direction locale de l'éducation.

Dans la wilaya de Guelma, un taux de suivi de 51,57% a été enregistré avec 1.440 enseignants grévistes sur un total de 2.780 enseignants exerçant dans le palier primaire, selon les responsables locaux de la direction de l'Education.

A Batna, peu d'enseignants ont répondu à l'appel de grève notamment au chef-lieu de wilaya, a-t-on constaté.

A Annaba, le mouvement de grève a été suivi dans 3 établissements d'enseignement primaire sur les 70 écoles primaires que compte le chef-lieu de wilaya, avec un taux de suivi qui ne dépasse pas les 2%, selon les responsables de la direction de l'éducation.

Beaucoup de parents d'élèves approchés par l'APS ont exprimé leur "préoccupation" quant au mouvement de débrayage "surprise" et ont fait part de leur inquiétude quant "aux répercussions de ce genre de comportement sur la scolarité de leurs enfants".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.