Mali: 12ème édition des Rencontres de Bamako - Ce qui attend les professionnels de la photo et le grand public

15 Octobre 2019

La photographie va bientôt s'éveiller dans la capitale malienne. Bamako accueillera, en effet, du 30 novembre 2019 au 31 janvier 2020, la 12ème édition de la Biennale africaine de la photographie.

Organisé par le ministère malien de la Culture, en partenariat avec l'Institut Français, l'événement sera, selon Lassana Igo Diarra, délégué général de ces Rencontres de Bamako, « l'occasion de célébrer les 25 ans de leur existence et de leur consacrer une rétrospective».

Cette plateforme de visibilité pour les artistes photographes et vidéastes d'Afrique et de ses diasporas, a contribué à développer la carrière de nombre d'entre eux, tout en permettant pour certains d'acquérir une stature internationale.

Et Lassana Igo Diarra d'ajouter : « Les Rencontres de Bamako participent ainsi à la fois à la reconnaissance et à la consécration de la photographie africaine.

Elles offrent la possibilité aux artistes de traiter, avec leur inspiration, leurs aspirations aussi, un sujet d'actualité, d'en tirer beauté, expression, réflexion et lecture personnelles».

A l'en croire, c'est dans la continuité de cette approche éditoriale, que la 12ème édition sera consacrée au thème « Courants de conscience», une métaphore littéraire, appelant à une réflexion profonde, lyrique, vibrante, sur l'acte photographique, sa spécificité, ses préalables, ses exigences, sa transmission, dans un monde où circulent en « hyper-visibilité », d'innombrables « images».

Conçue par le directeur artistique Bonaventure Soh Bejeng Ndikung et une équipe de curateurs composée d'Aziza Harmel, Astrid Sokona Lepoultier et Kwasi Ohene-Ayeh, avec les conseils artistiques d'Akinbode Akinbiyi et Seydou Camara ainsi que le scénographe Cheick Diallo, cette édition est une invitation à réfléchir à la pratique artistique de la photographie en tant que courant de conscience, et à envisager la photographie au-delà du corset du photographe ; l'instant capturé par la photographie émane d'un flot de pensées et d'associations reflétant la voix intérieure du photographe, qui est inévitablement et constamment en mouvement.

Ces 12èmes Rencontres de Bamako seront essentiellement meublées par une kyrielle d'expositions qui seront installées, précise Lassana Igo Diarra, dans un dispositif urbain comprenant le Musée National du Mali, épicentre de l'événement, le Palais de la Culture - Amadou Hampate Ba, le Mémorial Modibo Kéita, Conservatoire des arts et métiers multimédias Balla Fasséké Kouyaté, Musée de la Femme - Mousso Kounda, la Galerie Médina et l'Institut français de Bamako. Sans oublier de nombreuses expositions en Off qui accroitront l'offre aux visiteurs.

Mais, l'exposition panafricaine, la plus importante des Rencontres de Bamako, mettra en lumière au Musée National du Mali, les œuvres de près de 85 artistes d'Afrique et de sa diaspora.

Elle sera articulée en quatre chapitres nommés d'après des vers tirés d'un poème figurant dans le prélude du « Dilemme du fantôme », pièce de théâtre écrite par Ama Ata Aidoo.

Il s'agit de : « Le bruissement soudain dans le sous-bois » (sur la présence de l'invisible, de la distance et d'autres questions fantomatiques) ; « Car la bouche ne doit pas tout dire » (sur la politique et la poétique des écosystèmes) ; « Nous sommes venus de gauche, nous sommes venus de droite » (sur les déplacements, l'errance et les diasporas) ; « La brindille ne nous percera pas les yeux » (sur la possibilité d'espoir et l'avenir comme promesse).

A suivre également l'exposition dédiée aux collectifs de photographes, celle baptisée « Solid Rocks » et les projets spéciaux.

Au programme, on note aussi, durant les journées professionnelles prévues du 30 novembre au 3 décembre 2019, des conférences d'artistes, des performances, des projections de films etc. Créées en 1994, les Rencontres de Bamako sont aujourd'hui la principale manifestation artistique dans le domaine de la photographie en Afrique.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Patriote

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.