Afrique Centrale: Première visite officielle de Paul Kagame en Centrafrique

Le président Rwandais sera à Bangui ce mardi 15 octobre où il doit s'entretenir avec son homologue centrafricain. C'est la première visite officielle de Paul Kagame en République Centrafricaine depuis l'élection de Faustin Archange Touadéra en 2016, même si les deux chefs d'États se sont déjà rencontrés à plusieurs reprises.

Au programme de cette visite, la signature de plusieurs accords bilatéraux. Du côté du gouvernement rwandais, on évoque des accords dans le secteur économique et dans le secteur minier, ainsi qu'un renforcement de la coopération militaire, même si des discussions étaient encore en cours lundi.

Paul Kagame sera en tout cas accompagné, entre autres, de sa ministre du Commerce, du directeur du Comité rwandais des mines du pétrole et du gaz, du chef d'état-major de l'armée et de représentants de diverses entreprises, assure une source gouvernementale.

Troisième contingent le plus important de la Minusca

Objectif de la visite: le renforcement des relations bilatérales. Les deux chefs d'État devraient également lancer une commission conjointe mixte, qui prévoit des rencontres régulières entre des délégués des deux pays.

Le Rwanda est déjà un partenaire stratégique important de la République centrafricaine. Le contingent rwandais étant le troisième contingent le plus important au sein de la Minusca, avec plus de 1 300 militaires et policiers.

Avec cette visite, Kigali semble poursuivre une stratégie d'ouverture vers les pays d'Afrique francophone après s'être longtemps concentré sur l'Afrique de l'Est. Il y a trois ans, le Rwanda a réintégré la Communauté Économique des États d'Afrique Centrale, qu'il avait quitté en 2007.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.