Cote d'Ivoire: Raymonde Goudou Coffie encourage ses collaborateurs à donner leur sang

Le jeudi 10 octobre 2019, le ministère de la Modernisation, de l'Administration et l'Innovation du Service Public (MMAISP), a organisé une opération don de sang , à la Cité Administrative à Abidjan-Plateau.

Raymonde Goudou Coffi, Ministre de la Modernisation, de l'Administration et l'Innovation du Service Public a signifié lors de cette opération que le don de sang est un acte citoyen.

« Je voudrais que le ministère fasse preuve d'humanité, de citoyenneté et s'engage dans la réponse à ces besoins de sang. C'est la raison pour laquelle je suis venue avec mes collaborateurs pour les encourager et dire à quel point cet acte est important ».

Un aspect de solidarité de contribution à sauver des vies

La ministre a expliqué : «J'ai décidé d'apporter ma contribution en donnant mon sang pour sauver des vies. Nous sommes pratiquement 200 personnes et il y'a eu déjà plus de 80 poches qui ont été prélevées depuis ce matin. 200 personnes qui donnent leur sang, au niveau national, c'est minime mais important.

Au niveau du ministère de la Modernisation, il faudrait que nous nous engagions avec le Directeur général du Centre national de la transfusion sanguine pour que, ceux qui seront aptes après cet examen viennent donner leur sang une fois par trimestre.

Au-delà de l'acte que nous posons, il faut, voir l'aspect de solidarité de contribution à sauver des vies. Nul n'est à l'abri, ça peut être un accident de voiture, une femme enceinte où on se rend compte qu'on a besoin de sang.

Personne ne peut savoir ce qui peut l'arriver demain. J'ai été ministre de la Santé pendant 6 ans et je peux vous assurer que le besoin est récurrent».

Le Directeur du Centre de Transfusion Sanguine, Konaté Seydou a encouragé cette action de la ministre Raymonde Goudou Coffi. « Madame la ministre n'est pas à son premier don de sang. Elle fait partie de nos donneurs de sang régulier.

C'est à ce titre qu'elle a donné le conseil à ses collaborateurs qui donnent leur sang pour la première fois, de faire en sorte qu'ils soient des donneurs réguliers.

Il est important que toute la population s'y engage. L'affaire de sang n'est pas seulement l'affaire du ministère de la santé, mais c'est l'affaire de tout un pays, de tous ceux qui ont entre 18 et 60 ans.

Nous avons besoin de 230 mille poches de sang par année

L'acte de la ministre aujourd'hui est non seulement un acte de solidarité mais aussi de communication. Pour dire à la population que les donneurs de sang ne sont pas des personnes identifiées comme telles.

Si une seule personne par famille donne son sang, nous n'aurons plus de problème de sang en Côte d'Ivoire. Nous avons besoin de 230 mille poches de sang par an.

Et il y'a plus de 230 mille familles en Côte d'Ivoire. Nous sommes aujourd'hui, à 170 mille poches dont un gap de 70% », a -t-il lancé.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.