Ile Maurice: Commission électorale - Difficile mobilisation de fonctionnaires

À J-24 du scrutin, la commission électorale a fort à faire. Depuis l'annonce de la dissolution du Parlement et de la date des élections, la commission électorale a du pain sur la planche. La première de sa longue liste de problèmes a été de trouver de nouveaux bureaux de vote pour éviter de gêner les examens du School Certificate (SC) et du Higher School Certificate (HSC) prévus le jour du Nomination Day, le scrutin prévu le 7 novembre et le counting le lendemain.

Des sources proches de la commission électorale indiquent que le manque de personnel pour les bureaux de vote est un vrai casse-tête. La liste des fonctionnaires qui avaient fait acte de candidature pour travailler ce jour-là avait été presque finalisée. Mais durant la semaine écoulée, le Mauritius Examinations Syndicate a envoyé une liste de presque 2 000 enseignants qui ne pourront pas travailler ce jour-là car ils seront pris avec les examens du SC et du HSC.

A ce soir, lundi 14 octobre, il ne restait «plus» que 600 fonctionnaires à trouver à la Commission électorale.

De plus, cette année, le ministère de la Pêche a aussi contacté la commission pour expliquer que certains fonctionnaires ne pourront pas être mobilisés ce jour-là. De ce fait, la liste «finale» est toujours incomplète. Une source bien informée confie que désormais, la Commission électorale espère que, comme chaque fois, des retardataires vont exprimer leur envie de travailler lorsque leurs collègues recevront leurs lettres.

D'autant que l'impression des 950 000 bulletins de vote ne pourra se faire qu'après le 25 octobre.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.