Congo-Kinshasa: Démantèlement d'un trafic de voitures volées à l'étranger

En RDC, un réseau de voitures volées à l'étranger a été démantelé. Les fins limiers d'Interpol ont déjà récupéré ces véhicules haut de gamme et retracé les réseaux d'importation qui, pour la plupart, seraient tenus par des expatriés.

Trois voitures Audi de différentes couleurs et une Range Rover noire, sont parquées en toute discrétion au rez-de-chaussée d'un immeuble sur le boulevard du 30 juin, à la Gombe. Ce sont des véhicules saisis par le Bureau de coordination nationale d'Interpol.

Une centaine de voitures signalées

Sur base d'une liste envoyée aux autorités congolaises par Interpol, la coordination locale de cette organisation de lutte contre la criminalité internationale s'est employée à rechercher et à saisir des véhicules volés à l'étranger.

Selon nos sources, ces quatre voitures figurent dans le lot d'environ une centaine de voitures signalées par Interpol comme ayant été volées en Grande-Bretagne.

Des proches des personnalités en vue

Parmi les receleurs présumés figurent plusieurs proches des personnalités en vue en RDC. De nombreux expatriés seraient impliqués dans ce trafic dénoncé depuis des années. Et, il n'y a pas que l'Europe qui est concernée.

Grâce à Interpol, des pays africains comme la Zambie, l'Afrique du Sud et l'Angola ont pu, à travers des commissions mixtes, rapporter sur leur territoire de nombreux véhicules qui s'étaient retrouvés sur le territoire congolais, rapportent des sources policières.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.