Afrique: Cérémonie d'ouverture de la 46ème session du Comité sur la sécurité alimentaire mondiale

communiqué de presse

Rome — Le Directeur général de la FAO souligne l'importance d'actions conjointes et innovantes afin de stimuler les progrès visant à atteindre l'Objectif Faim Zéro

« Il est essentiel d'innover au niveau des collaborations pour pouvoir lutter contre la hausse du taux d'insécurité alimentaire et relancer les progrès visant à éradiquer la faim d'ici 2030, » a déclaré M. Qu Dongyu, le Directeur général de la FAO alors qu'il s'adressait aux participants de la 46ème session du Comité sur la sécurité alimentaire mondiale (CSA).

« Nous avons un défi important qui nous attend. Nous pouvons le relever si nous travaillons main dans la main, » a-t-il déclaré.

Depuis son entrée en fonction à la tête de la FAO en août 2019, le Directeur général de la FAO a fait la promotion de l'Initiative Hand-in-Hand, qui grâce à un processus de "jumelage", réunit les partenaires en position de faiblesse avec ceux en position de force afin de lutter contre les défis liés aux systèmes alimentaires comme le climat, la question des ressources naturelles et l'agronomie.

« Les récentes tendances indiquent que les efforts visant à éradiquer la faim d'ici 2030 sont insuffisants. Nous devons proposer de nouvelles idées et prendre des mesures audacieuses, » a indiqué M. Qu.

« La FAO continuera à soutenir le CSA et à s'assurer que les cadres politiques constituent une priorité dans le cadre de son travail au niveau local, national et régional, » a ajouté le Directeur général de la FAO.

Le CSA offre une plateforme inclusive pour l'ensemble des protagonistes, avec notamment les gouvernements, la société civile et le secteur privé, pour travailler ensemble et développer des recommandations politiques et des conseils sur les thèmes liés à la sécurité alimentaire et à la nutrition.

« La session de cette semaine devra valider un programme de quatre ans qui œuvrera en faveur de la parité, de la jeunesse, du partage de données et des inégalités, » a déclaré M. Mario Arvelo, Président du CSA.

« C'est une plateforme de réflexion qui devrait entraîner des choix politiques avisés et efficaces, » a-t-il indiqué.

M. Gilbert Houngbo, Président du Fonds international de développement agricole et M. David Beasley, Directeur exécutif du Programme alimentaire mondial se sont également exprimés lors de la session plénière du CSA.

A propos du CSA

Les progrès visant à développer des Directives volontaires pour les systèmes alimentaires et la nutrition, la validation d'un programme de travail de quatre ans et la nomination d'un nouveau président sont des points importants qui seront traités lors de la session de cette semaine.

Les Directives volontaires, élaborées avec l'aide d'experts et négociées par les membres du CSA, se sont révélées très utiles dans le secteur agricole, notamment celles portant sur le droit de propriété et les investissements responsables dans l'agriculture.

Plus d'une cinquantaine de manifestations parallèles sont également prévues ainsi que d'autres événements qui se pencheront sur les facteurs responsables du ralentissement des progrès visant à réaliser le Programme de développement durable à l'horizon 2030.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: FAO

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.