Ile Maurice: Subron - «Pravind Jugnauth a assassiné la démocratie»

Ashok Subron de Rezistans ek Alternativ n'a pas caché sa hargne contre Pravind Jugnauth. Car c'est lui qui a bloqué tout le processus en cour suprême dans le Constitutional Case portant sur l'obligation faite aux candidats de déclarer leur appartenance ethnique pour les élections.

Ce mardi 15 octobre, la Cour a décidé que ce sera finalement le Full Bench qui avait été initialement constitué qui écoutera l'affaire. Et non celui qui devait voir la participation de la juge Rita Teelock pour remplacer le juge Asraf Caunhye actuellement à l'étranger. Une situation survenue en raison de l'opposition du Parquet et de la commission électorale pour ce remplacement. Il faudra donc attendre le retour du juge Caunhye le 28 octobre.

Les jeux sont donc faits. Il n'y aura pas de décision avant le Nomination Day. «Nous seront présents et nous présenterons nos candidats. Mais c'est quasi-certain que leur candidature sera rejetée», explique Ashok Subron.

Ce dernier s'insurge du jeu de l'Etat dans cette affaire. «Pravind Jugnauth a assassiné la démocratie et la mauricianisme». Car des «arriérés à la Pravind Jugnauth ont tout fait pour mettre des 'hurdles' dans cette affaire».

Demain, Rezistans ek Alternativ compte ainsi se concerter afin de décider de la marche à suivre. «Dépendan de ki ariv nou candidatur, nou pou pran action au nivo des Nations unies.»

S'acharnant à nouveau sur Pravind Jugnauth, il a indiqué que pourtant l'Etat s'est présenté devant les Nations unies pour militer pour la cause des Chagossiens. Et Maurice est monté au créneau pour dire qu'il faut respecter la décision des Nations unies. «Enn kikenn kinn al partou dan le monde pou dir bizin respecté décision des Nations unis et zordi pann respecté. Sa kalite dimounn la nou koné ki ena pou fer.»

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.