Burkina Faso: Rencontres nationales de la formation professionnelle

15 Octobre 2019

A l'occasion de la première édition des rencontres nationales de la formation professionnelle et de la création d'emplois tenue, les 3 et 4 octobre 2019, à Ouagadougou, Expertise France a lancé le concours «Entreprendre en région» à l'intention des entrepreneurs de la Boucle du Mouhoun, du Nord et du Sahel.

C'est une enveloppe de 45 millions F CFA qui va financer la création ou le renforcement des entreprises des lauréats. La rencontre a été organisée grâce au partenariat entre le ministère de la Jeunesse et de la Promotion de l'entreprenariat des Jeunes et Expertise France.

33 jeunes des régions de la Boucle du Mouhoun, du Nord et du Sahel vont avoir l'opportunité de bénéficier de chèques d'un montant allant de 500 000 à 3,5 millions FCFA pour démarrer ou renforcer leurs entreprises. Pour cela, il leur suffit de soumettre leur candidature sur la plateforme jusqu'en février 2020.

Le lancement de ce concours a été annoncé au cours des rencontres nationales de la formation professionnelle et de la création d'emplois organisées, les 3 et 4 octobre 2019, à Ouagadougou par le ministère de la Jeunesse et de la Promotion de l'entreprenariat des jeunes, en collaboration avec Expertise France.

Selon le directeur des opérations de Expertise France, Hervé Conan, il est également prévu de récompenser l'entrepreneur le plus prometteur lors de la remise des prix qui devrait avoir lieu en avril 2020. «Le concours va permettre aux jeunes de crédibiliser leurs projets vis-à-vis des banques», a expliqué M. Conan.

Les rencontres nationales de la formation professionnelle et de la création d'emplois ont réuni 400 participants dont des acteurs de la formation professionnelle, du domaine de l'entrepreneuriat, de futurs entrepreneurs, des étudiants, des jeunes et femmes pour des discussions autour de dix tables-rondes.

Des sous-thèmes tels que la formation professionnelle au Burkina Faso, les dispositifs de formation professionnelle innovants, l'intérêt de la formalisation des petites entreprises dans l'économie informelle et traditionnelle, le financement de la micro entreprise et du jeune entrepreneur ont donné l'occasion de passer en revue les différents aspects de la problématique de la formation professionnelle.

Trente stands d'exposition ont été animés par des professionnels évoluant dans des secteurs comme l'agriculture, l'élevage, l'agroalimentaire, la maçonnerie, l'électricité, le solaire, la fabrication du grillage, la boulangerie, la boucherie.

3,2 milliards pour financer le développement

L'évènement dont la cérémonie d'ouverture a été présidée par le secrétaire général du ministère en charge de l'entreprenariat des jeunes, Jean Philippe Dakouré, a enregistré la présence de l'ambassadeur chef de la délégation de l'Union européenne au Burkina Faso, Wolfram Vetter.

Il a également été marqué par une signature de convention entre Expertise France et l'Agence française de développement (AFD).

D'un montant de 3,2 milliards FCFA, ce financement va permettre d'accompagner 6000 jeunes dont 3000 femmes à travers le développement de parcours de formation et 3000 autres jeunes souhaitant créer leurs entreprises.

Les rencontres nationales de la formation professionnelle s'inscrivent dans le cadre du programme d'appui à l'emploi dans les zones transfrontalières et périphériques du Burkina Faso.

Ce programme, mis en œuvre depuis novembre 2018 par Expertise France, est financé par l'Union européenne, au titre du Fonds fiduciaire d'urgence pour l'Afrique (4,6 milliards FCFA) et le centre de crise et de soutien du ministère Français de l'Europe et des Affaires étrangères (357 millions FCFA).

Il vise, d'une part, à stimuler l'employabilité des jeunes et des femmes en développant leurs capacités entrepreneuriales via des formations professionnelles adaptées à la demande locale, et, d'autre part, à favoriser la création d'emplois productifs en stimulant le développement de micro et petites entreprises. Ce programme prévoit, à terme, de former 10 000 jeunes et femmes et de créer 10 000 emplois.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.