Soudan: Une force soudano-libyenne ramène des citoyens soudanais aux frontières

Dongola — - La Force Conjointe Soudano-libyenne (JSLF) dans l'Etat d'Ashmaliya a ramené 100 Ressortissants Soudanais des Frontières avec la Libye après leur Expulsion par les Autorités Libyennes de l'Intérieur du Territoire Libyen.

Le Wali par Intérims de l'Etat d'Ashmaliya, Mohamed Al-Hassan Al-Sauri, a affirmé, lors qu'il inspectait les Rapatriés au Siege des Forces Communes Soudano-libyennes, la continuité des efforts du Gouvernement de son Etat pour lutter contre la Traite des Etres Humains et la Migration Illégale.

Il a déclaré que le Soudan jouissait de la Sécurité, de la Stabilité et des Ressources, ce qui oblige ses fils à les employer et à ne penser aux migrations non organisées en raison de leur impact sur la Sécurité et l'Economie.

Le Wali a salué les efforts et la Vigilance déployés par les Forces Conjointes Soudano-libyennes pour protéger les Frontières du Nord des Crimes Transfrontaliers.

Le Lt-Col. Nasir Al-Amin, Commandant par Intérim de la JSLF, a déclaré que ses Forces avaient pour tâche de protéger les Frontières Soudanaises contre toutes les Formes de Crimes Transnationaux tels que la Traite des Etres Humains et le Trafic Illicite de Migrants, indiquant que les citoyens soudanais expulsés de La Libye ont connu d'énormes souffrances et elles ont quitté ses Frontières pour s'installer à Dongola, capitale de l'Etat d'Ashmaliya, sur une distance de 900 km.

Il a ajouté que JSLF fournissait toute l'Assistance Humanitaire aux Rapatriés et qu'elle engagerait des Poursuites Judiciaires à leur encontre. Ils seraient ensuite transférés à Khartoum pour y mener à bien les Procédures et seraient ensuite remis à leurs proches.

Le Lt-Col. Nasir a mis en garde contre le danger de la Traite des Etres Humains et de la Migration Illégale.

Un nombre de Rapatriés ont remercié le Gouvernement de l'Etat d'Ashmaliya et le JSLF pour les avoir aidés à atteindre la ville de Dongola, soulignant qu'ils avaient été Victimes de Traitements Cruels Infligés par des Gangs de Trafiquants d'Etres Humains en Libye.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: SNA

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.