Cote d'Ivoire: Assemblées annuelles du FMI et de la Banque mondiale - Amadou Gon Coulibaly attendu à Washington

15 Octobre 2019

Les assises des deux plus grandes institutions financières du monde sont prévues du 14 au 20 octobre, à Washington Dc.

Le chef du gouvernement ivoirien, Amadou Gon Coulibaly, séjournera dans la capitale fédérale des Etats-Unis, à Washington Dc, du 16 au 20 octobre, à la faveur des assemblées annuelles du Fonds monétaire international (Fmi) et de la Banque mondiale. Le Premier ministre y conduit la délégation ivoirienne.

Ce sera l'occasion pour ces deux institutions de Bretton Woods de mener des réflexions sur les questions liées à la conjoncture économique mondiale, la lutte contre la pauvreté, le développement économique, l'efficacité de l'Aide publique au développement (Adp), l'impact des changements climatiques, etc.

Ce rendez-vous planétaire réunit des acteurs d'horizons divers, notamment des acteurs politiques, des dirigeants d'administrations publiques (banques centrales, ministères des Finances et du Développement), des membres du secteur privé, des représentants d'organisations de la société civile ainsi que des experts et universitaires.

La voix de la Côte d'Ivoire

Représentant le Président de la République, Alassane Ouattara, à cette rencontre de Washington Dc, le Premier ministre œuvrera au renforcement de la coopération avec les responsables du Groupe de la Banque mondiale, du Fmi et d'autres partenaires au développement.

Ces assises seront, une fois de plus, l'occasion pour Amadou Gon Coulibaly de saluer la fructueuse coopération entre son pays et les institutions de Bretton woods et surtout d'encourager les hauts dignitaires de ces organisations à maintenir le cap afin d'atteindre l'émergence de la Côte d'Ivoire.

Il l'a, du reste, déclaré à l'occasion de la signature d'une convention avec la Banque mondiale, le 23 septembre dernier, à la Primature, dans le cadre du Programme pour le renforcement des capacités des cadres du secteur public (Dfsp).

« Je voudrais me réjouir de la qualité de la coopération entre la Banque mondiale et la Côte d'Ivoire; coopération qui se renforce d'année en année.

Les dernières réunions de Printemps des deux institutions auxquelles j'ai eu l'honneur de participer ont été excellentes et ont montré tout l'engagement de la banque aux côtés de la Côte d'Ivoire.

Je me rendrai à nouveau à Washington, en octobre, pour les assemblées annuelles, afin de rencontrer les autorités de la banque pour continuer les discussions entamées lors des assemblées précédentes », a fait savoir le Premier ministre, visiblement heureux de l'excellence coopération multilatérale.

Selon José Gijon, représentant résident du Fmi en Côte d'Ivoire, « la 5e revue du programme économique et financier triennal conclu avec le pays et soutenu par l'institution ayant pris fin, les deux parties discuteront certainement de l'agenda d'assistance technique du pays ».

A ce rendez-vous de Washington, Amadou Gon Coulibaly présentera aux investisseurs étrangers les potentialités économiques et l'environnement des affaires de son pays.

Dans un contexte de satisfecit

Cette participation du chef du gouvernement aux assemblées annuelles intervient également dans un contexte d'évaluations positives du parcours économique de la Côte d'Ivoire, au cours de ces dernières années.

Avec notamment les performances remarquables réalisées dans plusieurs secteurs. Performances qu'atteste si bien le rapport "Doing Bunisess" du groupe de la Banque mondiale. Il en ressort que la Côte d'Ivoire, grâce à ses efforts, était classée, en 2014 et 2015, parmi les 10 pays les plus réformateurs au monde.

Conséquence, au niveau du classement général des économies les plus attractives, elle est passée de la 177e place en 2013 à la 122e en 2019; soit un gain de 55 places en l'espace de six ans. De son côté, le Fonds monétaire international souligne que les perspectives sont bonnes pour l'économie ivoirienne en 2019 et 2020.

Les conclusions de la 5e revue du programme économique et triennal soutenu par l'institution, grâce à des accords conclus dans le cadre de la Facilité élargie du crédit (Fec) et du Mécanisme élargi de crédit, qui s'est tenue du 18 septembre au 1er octobre, sont sans ambiguïté : « Tous les repères structurels portant sur la gestion de la dette publique, le suivi des entreprises publiques, la politique fiscale et l'administration budgétaire ont été mis en œuvre, à l'exception d'un seul.

Les performances du programme soutenu par le Fmi ont été satisfaisantes pendant le 1er semestre 2018 », déclarait, à Abidjan, Céline Allard, chef de délégation, au sortir d'une séance de travail avec le Chef de l'Etat ivoirien.

Cette année, les assemblées annuelles du Fmi et de la Banque mondiale aborderont plusieurs thématiques.

Entre autres : les équilibres commerciaux bilatéraux ; les défis de la gestion des flux de capitaux en Asie ; le taux d'intérêt naturel dans la zone euro ; les quatre ingrédients d'une stratégie numérique nationale gagnante; la Zone de libre-échange continentale africaine va-t-elle changer la donne ?

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.