Angola: Démarrage de la réunion solennelle au Parlement

Luanda — La cérémonie d'ouverture de la troisième session législative de la IVe législature de l'Assemblée nationale a débuté il y a un instant au Parlement angolais.

Le point le plus attendu de la cérémonie est le discours du résident de la République, João Lourenço, le deuxième à prendre la parole après le président de l'Assemblée nationale, Fernando da Piedade Dias dos Santos, selon le programme officiel.

Pour assister à la séance plénière solennelle, de hautes personnalités politiques, diplomatiques et de la société civile ont rehaussé de leur présence au Parlement. C'est la troisième fois que le Chef de l'État s'adresse au pays à partir du Parlement depuis qu'il a assumé les fonctions le 26 septembre 2017.

Son intervention à la "Maison des lois" marque le début d'une nouvelle étape qui devrait faire l'objet d'un débat animé autour du paquet législatif des élections municipales.

La visite du Président de la République au Parlement obéit à un impératif juridique né après l'entrée en vigueur de la Constitution en 2010.

Comme en 2018, ce discours du Président intervient dans un scénario défavorable en termes économiques pour l'Angola, qui cherche à se remettre de l'impact négatif de la crise économique qui a débuté fin 2014.

Le Parlement angolais est un organe souverain monocaméral. Aux termes de la Constitution, il représente le peuple et est investi du pouvoir législatif.

Il est composé de 220 députés, dont 130 sont élus à la proportionnelle et 90 par les circonscriptions provinciales.

Les députés sont élus pour cinq ans. Dans cet organe souverain sont représentés les partis politiques avec le nombre de députés suivants: MPLA (150), UNITA (51), CASA-CE (16), PRS (2) et FNLA (1).

Le PRS et la FNLA n'ont pas de groupes parlementaires, car ils n'ont pas réussi à obtenir un minimum de trois députés aux élections générales du 23 août 2017.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.