Congo-Brazzaville: Entrepreneuriat - Des femmes formées à l'accès aux financements

En vue de faire avancer l'agenda de la lutte contre les inégalités de genres au Congo, les femmes venues de différentes administrations publiques, privées et organisations non gouvernementales sont en formation sur le thème : « L'accès aux financements des femmes entrepreneures », à l'auditorium du ministère des Affaires étrangères.

L'objectif est de permettre aux femmes d'investir et de participer, en tant qu'actrices de développement, à l'éclosion de l'économie inclusive.

L'atelier a été ouvert le 14 octobre par le directeur de cabinet de la ministre de la Santé et de la population, de la promotion de la femme et de l'intégration de la femme au développement, Florent Balandamio, en présence de la représentante résidente adjointe du Programme des Nations unies pour le développement (Pnud), Emma Ngouan Anoh.

Florent Balandamio a rappelé que les objectifs fixés par le Congo dans le plan national de développement 2018-2022 seront atteints avec la prise en compte des femmes qui représentent 52% de la population congolaise.

La représentante résidente adjointe du Pnud a assuré à cette même occasion l'appui de cette agence onusienne aux femmes pour leur autonomisation. A cet effet, elles ont été édifiées sur les inégalités du genre dans l'accès de financement. Elles ont également bénéficié du partage d'expériences sur l'octroi et le remboursement des crédits ainsi que sur l'utilisation de la plate-forme digitale et bien d'autres.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.