Congo-Kinshasa: Festival international de cinéma de Kinshasa - Pépinière et laboratoire

Trois rencontres de formation vont se tenir en marge de la sixième édition de l'événement, en plus des formations organisées en amont par Bimpa Production en interne, notamment un atelier qui débutera à quelques heures de l'ouverture, le 17 octobre, ainsi que deux masters class sur la production et l'accompagnement à l'écriture.

Bimpa Production s'engage à fond pour une réelle professionnalisation du secteur du cinéma. Ainsi, le début de la sixième édition du Festival international de cinéma de Kinshasa (Fickin) se fera déjà en coulisse pour les cinéastes. En fait, l'organisation largue déjà les amarres sans attendre son lancement officiel opéré pour le grand public. Les cinéphiles de la ville eux, sont conviés à la cérémonie prévue le 17 octobre en soirée autour de la projection du grand film d'ouverture, "The mercy of the jungle" (La miséricorde de la jungle), une réalisation du Rwandais Joël Karekezi.

De leur côté, les cinéastes seront déjà occupés en journée par l'atelier One story - One shot (un plan - une histoire) organisé en partenariat avec le Goethe-Institut Kinshasa. Il aura pour matière le plan séquence. Les Allemands Emma Rosa Simon (cameraman) et Robert Bohrer (réalisateur) l'animeront pendant dix jours. La rencontre est programmée entre les 17 et 30 octobre avec des journées d'intervalle, week-end non compris, dans les locaux de Bimpa production (Limete) et au centre culturel Awart (Bandal).

Le Courrier de Kinshasa tient de la directrice du Goethe-Institut que cet atelier va permettre l'écriture du projet qui va servir de fil conducteur. Il s'agit, affirme Astrid Matron, « d'écrire une scène avec un minimum de dialogue pour pouvoir se concentrer sur le langage cinématographique et étudier une chorégraphie en un plan de plusieurs minutes non entrecoupée ». Et pour ce faire, a-t-elle précisé : « Chaque participant se verra attribuer un corps de métier pour la durée de l'atelier ». La directrice du Goethe-Institut a du reste souligné qu'une journée de tournage va sanctionner la fin de la formation. Il s'ensuivra alors une projection qui permettra d'engager une discussion sur le travail effectué.

Par ailleurs, les deux animateurs allemands donneront aussi à voir leur première fiction, "Liebesfilm" (film d'amour). La projection de ce long métrage est d'ores et déjà programmée pour le 29 octobre à 19h, dans la salle polyvalente de l'Institut français. Elle va précéder la restitution de l'ensemble des travaux de l'atelier One story - One shot prévu le 30 octobre.

Le roman-photo s'invite

L'Institut facultaire des sciences de l'information et de la communication servira de cadre au premier master class animé par le réalisateur Joël Karekezi et le scénariste Aurélien Bodinaux. Il fera suite à la projection du film d'ouverture "La miséricorde de la jungle". En effet, pour cette séance initiale de trois heures, prévue le lendemain du lancement de Fickin, soit le 18 octobre de 9h à 12h, les deux cinéastes vont parler des coulisses de leur film, qui est, rappelons-le, l'étalon d'or de Yennenga du Fespaco 2019.

Quant au second master class, Tshoper Kabambi souligne qu'il portera sur le roman-photo et sera animé par un Allemand et un Congolais. La première motivation de la tenue de cet atelier partirait de l'intérêt personnel que porte l'initiateur du Fickin pour le roman-photo. « Une histoire peut aussi bien se raconter à travers le roman-photo », a-t-il expliqué au Courrier de Kinshasa. Et de poursuivre : « Il nous est paru important de tenir un atelier qui puisse servir à bien s'en approprier les techniques. Nous voulons permettre à ceux qui s'y intéressent d'acquérir une maîtrise de cette pratique et créer un univers adéquat au développement du roman-photo congolais ».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.