Congo-Brazzaville: Gouvernance forestière - La thématique bientôt enseignée dans les écoles supérieures au Congo

L'École normale supérieure d'agronomie et de foresterie (Ensaf) est le premier établissement public sollicité pour vulgariser les bonnes pratiques et la culture de transparence dans la gestion des ressources forestières.

Un atelier de formalisation des besoins en formation en matière de gouvernance forestière s'est ouvert à Brazzaville, le 15 octobre. Il réunit des enseignements du supérieur, des membres des associations de protection de l'environnement, des cadres sectoriels, ainsi que des principaux partenaires.

Cette activité s'inscrit dans le cadre d'un projet initié par le gouvernement avec le soutien de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et de l'Union européenne, intitulé « Élaboration des formations de référence en gouvernance forestière en vue de l'optimisation de la mise en œuvre du Plan d'action Fleg-APV au Congo ».

D'après le directeur de l'Ensaf, le Pr Parisse Akouango, l'atelier de deux jours vise à identifier les besoins en formation pour les professionnels déjà impliqués dans la gestion forestière et les futurs gestionnaires, afin de définir les modules de la formation.

Son établissement entend jouer pleinement son rôle à travers l'offre de formation adéquate. « Comme tout concept polysémique qui doit être enseigné en vue de son appropriation par les différents acteurs, la gouvernance forestière a besoin du développement des programmes de formation adaptés aux contextes actuels dans les institutions d'enseignement supérieur. L'atelier de ce matin s'inscrit dans ce processus et nous devons nous en féliciter », a estimé le Pr Parisse Akouango.

La problématique de la bonne gouvernance dans le secteur forestier fait désormais partie des thématiques en cours dans le monde, a souligné l'enseignant chercheur, ajoutant qu'elle est bien connue des institutions financières internationales à l'instar du Fonds monétaire international et de la Banque mondiale. Ces dernières conditionnent parfois leur aide aux pays en développement au respect des normes internationales.

Pour les spécialistes, la gouvernance forestière doit être perçue comme un ensemble des règles, des politiques et des pratiques visant à assurer la mise en œuvre des principes de transparence et de participation dans le secteur forestier. Elle concerne la manière avec laquelle les institutions acquièrent et exercent leur autorité dans la gestion des ressources avec les politiques élaborées en toute transparence.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.