Afrique: La faim progresse dans le monde

15 Octobre 2019

L'ONG allemande Welthungerhilfe a publié mardi (15.10) l'Indice mondial de la faim. Selon le rapport, l'insécurité alimentaire perdure dans les pays africains à cause du réchauffement climatique et les conflits armés.

Dans son Indice mondial de la faim, qui est publié chaque année depuis 2006, la Welthungerhilfe (WHH) estime que sur les 117 pays évalués, 43 connaissent une insécurité alimentaire aiguë depuis 2017. C'est le cas notamment de pays comme le Tchad, Madagascar, le Yémen ou la Zambie.

Au total, selon le rapport, 822 millions de personnes souffrent de la faim dans le monde. Soit une personne sur neuf. Il y a trois ans, toujours selon la Welthungerhilfe, ce chiffre était inférieur à 800 millions.

"Deux facteurs jouent un rôle majeur dans l'augmentation de la faim ces trois dernières années : il y a l'impact du changement climatique et la montée des conflits armés. L'indice de la faim dans le monde 2019 montre que l'action humaine rend de plus en plus difficile l'alimentation de la population de manière appropriée et durable" selon Fraser Patterson de la Welthungerhilfe.

Mais pour Philipp Mimkes, du Réseau international pour le droit à la nourriture, le problème ne se situe pourtant pas dans la quantité de nourriture disponible.

"Si vous observez en ce moment, il y a beaucoup plus de nourriture par personne qu'il y a 20, 30 ou 40 ans. C'est-à-dire que nous n'avons pas de problème de production mais nous avons un problème de distribution", explique-t-il.

Face à la gravité de la situation, le rapporteur spécial des Nations unies sur l'extrême pauvreté et les droits de l'homme, Philip Alston, parle "d'apartheid climatique".

Celui-ci estime en effet que "le changement climatique est un frein au développement, à la santé et à la réduction de la pauvreté.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Deutsche Welle

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.