Congo-Kinshasa: Numérique et télécommunications - La RDC engagée sur une nouvelle dynamique

La deuxième journée de la semaine belge dont les activités se poursuivent au centre culturel Texaf Bilembo, a été consacrée au numérique et les télécommunications. A ce sujet, différentes entreprises du secteur des télécommunications sont intervenues notamment, le Conseiller du Chef de l'Etat en matière du numérique, Dominique Migisha. Selon lui, la fonction qu'il occupe est la traduction d'une vision incarnée du Président de la République, après s'être rendu compte de l'évolution numérique à l'extérieur du pays. Il a donc saisi la portée de ce secteur pour la nation congolaise. Ce qui justifie la création du plan national du numérique dont le forum s'est tenue récemment à Kinshasa.

Ainsi donc, cette réflexion a abouti à la création d'un projet inclusif afin de partir d'un bon pied dans l'élaboration d'un plan qui permettra à la République Démocratique du Congo de repartir sur une nouvelle dynamique. Ceci, avec un penchant que la croissance économique, la bonne gouvernance et le progrès social, a souligné Dominique Migisha.

Faudrait signaler que l'Autorité de Régulation de la Poste et des Télécommunications du Congo (ARPTC) ainsi que le Ministère des Postes, Télécommunications et Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication étaient représentés à cette activité.

Dans la foulée, le Président l'ARPTC a relevé l'apport de l'institution qu'il dirige, dans le cadre du plan national du numérique, dans la mesure où elle est au centre du secteur. Elle a donc pour mission de veiller au respect des lois, règlements et conventions en matière des postes et télécommunications, mais aussi à la protection des intérêts des opérateurs ainsi que des consommateurs. En guise de cela, ces deux entités ont martelé sur le fait que le numérique est un secteur incontournable pour l'émergence de la RDC.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.