Cote d'Ivoire: Après Yop Reggae Festival 2019 - Le commissariat général et son partenaire soulagent des nourrices

15 Octobre 2019

A chaque édition, au-delà de l'articulation musicale, le commissariat général de Yop Reggae festival pose une action sociale en faveur d'une couche sociale vulnérable.

A la clôture de la 4e édition de cette grand-messe dédiée à la musique de Jah, dont les lampions se sont éteints le 14 septembre 2019, au complexe sportif Jesse Jackson de Yopougon, le commissaire général, Diomandé Mamadou dit Bassamuka, en partenariat avec la Nouvelle brasserie de Côte d'Ivoire (Nbci), a fait le week-end dernier un don composé de plusieurs packs d'eau minérale aux nourrices de la Formation de santé urbaine à base communautaire (Fsucom) de Yopougon Wassakara.

En réceptionnant le don, Ouattara Clément, président du conseil d'administration dudit établissement sanitaire, a traduit sa reconnaissance aux bienfaiteurs du centre de santé dont il a la charge.

Non sans espérer que ce genre d'action du cœur se multiplie pour le bonheur de tous. Pour rappel, cette 4e édition, qui avait pour thème « Réchauffement climatique, quel impact sur notre environnement ? », a été auréolée par les prestations d'une belle brochette d'artistes locaux et internationaux.

Diomandé Mamadou a une fois encore relevé le pari de l'organisation et de la mobilisation, en réunissant sur la grande scène de l'événement reggae, à relent socioculturel de la commune chère au maire Kafana Koné, plus d'une vingtaine d'artistes de Côte d'Ivoire, de la sous-région et de la France.

Il s'agissait, entre autres, d'Hamed Farras, Kajeem, Black Mojah, Afrokan de la France, Sydir et D-King, tous deux du Burkina Faso et Rasta Ruben du Bénin.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.