Sénégal: L'exposition "Jàmbaar" met en exergue la combativité des malades face au cancer

Dakar — L'exposition "Jàmbaar", qui se déroule au musée Henriette-Bathily, sur la Place du souvenir, à Dakar, raconte la combativité des malades et des activistes de la lutte contre le cancer.

Cette exposition est organisée durant le mois en cours, choisi chaque année pour la campagne de communication et de sensibilisation dénommée "Octobre rose", en vue du dépistage du cancer du sein.

Elle va se dérouler jusqu'au 14 novembre.

"Jàmbaar" vise "à montrer que le cancer est l'affaire de tous", selon Sophie Le Hire, la commissaire de l'exposition visitée mardi par une journaliste de l'APS.

"Nous avons tous, de près ou de loin, côtoyé cette terrible épreuve qui touche hommes et femmes. +Jàmbaar+ permet à chacun de comprendre, d'approfondir ou de partager ce qu'est le cancer, une maladie qui touche autant le corps physique que le corps social", explique-t-elle.

Pour l'exposition, les organisateurs ont réuni des œuvres d'art de Baba Diédhiou, Cheikh Diallo, Madeleine Déves Senghor et Adama Boye, qui soutiennent tous la campagne de sensibilisation sur le cancer.

Une photographie de Baba Diédhiou montre des gants de boxeur floqués de l'inscription "Fighter" (le combattant ou la combattante). Le photographe veut aider à "éradiquer cette maladie". Il laisse voir l'image d'une jeune fille, briquet à la main, prête à mettre le feu sur un soutien-gorge, symbole du sein.

Des soutiens-gorges de différentes couleurs sont présentés à l'exposition, avec la signature de nombreux artistes qui prennent part à cette activité artistique et sociale.

Les organisateurs, eux, se sont inspirés de ce qui se passe à Chesapeake, dans l'Etat de Virginie, aux Etats-Unis d'Amérique, où les revenus de la vente de soutiens-gorges confectionnés en grand nombre sont destinés chaque année à des femmes vivant avec un cancer du sein, en guise d'assurance-maladie, une initiative facilitant l'accès des malades à la mammographie, le traitement de la maladie.

Des poèmes de l'écrivain et metteur en scène Mamadou Seyba Traoré sont à découvrir à l'exposition "Jàmbaar". Ils mettent en exergue l'endurance des malades face à la maladie.

Le clou de l'exposition : ce tableau intitulé "Néegu jàmbaar" (la chambre de la guerrière), où dans l'intimité de la souffrance, une malade du cancer tente de se relever au milieu des toiles dressant des portraits de femmes aux couleurs gaies, des coussins en forme de cœur, confectionnés avec des pagnes africains.

Des assistants sociaux, des infirmières, des médecins, des malades et leurs proches parlent de la maladie, à travers des audio. "La maladie m'a conduite à une autre compréhension de notre rapport à la vie, à la mort à la nature", témoigne Maty Ndiaye Sy, une ancienne patiente.

Le chirurgien-cancérologue Sidy Ka estime que "le cancer du sein est d'abord un problème social". "Il s'attaque à un organe utile à la société", ajoute cet enseignant-chercheur de l'Université Cheikh-Anta-Diop de Dakar.

A travers l'un des audio, l'assistante sociale Seyni Diallo invite l'Etat à augmenter les subventions destinées aux malades.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.