Cote d'Ivoire: Emile Gossé (président de la Juventus de Yopougon) - "Mon équipe est la plus forte"

15 Octobre 2019
interview

Comment analysez- vous la victoire de vos joueuses en finale de la Coupe nationale ?

C'est avec un grand plaisir. Il fallait que nous rétablissions la vérité. L'équipe la plus forte en Côte d'Ivoire, au niveau du football féminin, c'est la Juventus. Les autres sont venues contester notre suprématie mais nous restons la meilleure.

Nous aurions pu faire le doublé cette année, malheureusement nous avons raté de peu le titre de champion, à la différence de buts avec les Onze Sœurs de Gagnoa. Nous étions en tête du championnat, nous avons été coiffées à la dernière journée.

Quel est votre prochain challenge ?

Nous voulons reconquérir notre titre de champion lors de la prochaine saison. Avec le potentiel humain dont nous disposons, nous allons y arriver. Mais avant, s'il y a la Super coupe, nous allons nous battre également pour la remporter.

Vous êtes à la tête de la Juventus depuis plusieurs années, comment gérez-vous cette équipe ?

Je suis le fondateur de la Juventus. A l'époque du maire Moustapha Doukouré, les choses allaient très bien parce qu'il nous apportait une aide. Mais ses successeurs n'ont malheureusement pas suivi malgré nos nombreuses sollicitations.

Mais je ne perds pas espoir surtout avec le maire Koné Kafana. En ma qualité d'adjoint au maire, j'espère qu'il nous recevra et prêtera une oreille attentive à nos doléances.

Nous nous battons pour la commune de Yopougon en faisant connaître le nom de la commune à l'extérieur grâce à nos professionnelles, mais nous sommes ignorées.

Qu'est-ce qui vous motive à poursuivre l'œuvre, malgré les difficultés ?

C'est la joie que je ressens avec les résultats qu'enregistre l'équipe, sinon financièrement je n'en tire rien. Tout ce qu'on reçoit comme récompense, je le redistribue aux filles et ce n'est vraiment pas grande chose.

Que vous rapporte le transfert des filles qui évoluent à l'extérieur ?

Elles ne nous ont rien rapporté jusque-là. C'est seulement cette année que les licences au niveau du football féminin sont établies en fonction du système Tms.

Elles sont désormais reconnues comme des professionnelles et les transferts se feront sous le contrôle de la Fifa. Si cela avait été fait plutôt, nous serions aujourd'hui un club riche.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.