Maroc: Clôture en apothéose du 10ème championnat mondial de kitesurf "Prince Moulay El Hassan Kite World Cup 2019"

La 10è édition du championnat mondial de kitesurf "Prince Moulay El Hassan Kite World Cup 2019" a pris fin dimanche sur une note de satisfaction générale des participants et des organisateurs de cet évènement, devenu un rendez-vous incontournable pour les professionnels des sports de glisse à travers le monde.

La cérémonie de clôture de ce championnat mondial, placé sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, a été marquée par la remise des trophées aux vainqueurs, en présence du secrétaire général de la wilaya de la région de Dakhla-Oued Eddahab et des chefs des services extérieurs, d'élus et d'acteurs locaux.

Après 5 jours de rude compétition aux épreuves strapless, disputées à la plage Foum Labouir de Dakhla entre 45 riders de différentes nationalités, le Cap-verdien Airton Cozzolino et l'Espagnole Carla Herrera ont été sacrés champions du monde à l'épreuve de strapless. Après un show haut en couleur alliant performance et compétitivité, les deux champions ont cumulé des points leur permettant de s'accaparer la tête du classement à l'étape de Dakhla.

Le rider capverdien Mitu Monteiro et la Britannique Kirsty Jones ont remporté, respectivement chez les hommes et les dames, le prix de cette édition.

La deuxième marche du podium a été occupée par Reece Myerscough du Canada, au moment où Pedro Matos (Brésil), s'est adjugé la troisième place. La quatrième place est revenue à l'Australien James Carew.

Chez les dames, Jones a triomphé en finale devant la Française Charlotte Carpentier. La troisième marche du podium a été occupée par la Suédoise Catharina Edin, tandis que l'Australienne Peri Roberts s'est adjugé la quatrième place.

S'agissant de la compétition "Double Elimination", dédiée à la même discipline, la Britannique Kirsty Jones l'a encore décrochés devant l'Espagnole Carla Herrera et la Française Charlotte Carpentier.

Dans la catégorie "Hommes" du strapless, le Capverdien Airton Cozzolino s'est imposé devant son compatriote, Mitu Monteiro et le Canadien Reece Myerscough.

A cette occasion, des prix honorifiques ont été décernés au plus jeune participant dans cette compétition, Charly Martin (14 ans), en provenance de l'Ile de la Réunion (France) et à Bekali Mohamed Ali pour sa belle prestation.

Dans une déclaration à la presse, la présidente de l'Association Lagon Dakhla pour le développement du sport et l'animation culturelle, Leila Ouachi, a indiqué que cet événement sportif de grande envergure contribue au rayonnement de Dakhla en tant que destination mondiale des sports de glisse.

En dix ans, ce sont plus de 500 compétiteurs internationaux qui sont venus pour partager et découvrir les fabuleux sites adaptés aux pratiques de la glisse en mer, en eaux plates ou sur les vagues, a-t-elle rappelé, soulignant que ces athlètes sont devenus de véritables ambassadeurs de Dakhla dans plusieurs pays à l'étranger.

Pour Mme Ouachi, "la ville de Dakhla est devenue une destination par excellence pour les jeux nautiques, que ce soient le kitesurf, le surf ou le windsurf".

"D'année en année, on a plus de participation des riders marocains ayant pris part lors de cette compétition à la demi-finale", a noté Mme Ouachi, tout en émettant le souhait de créer une meilleure équipe nationale dans cette discipline.

En Freestyle, disputé au niveau du point kilométrique 25 à la lagune de Dakhla (4-8 octobre), la première place est revenue au Colombien Valentin Rodriguez, avec 2.100 points devant l'Espagnol Liam Whaley (2.067), le Dominicain Adeuri Corniel (2.034) et le Français Nicolas Delmas (2.001).

Chez les dames, la Brésilienne Mikaili Sol s'est imposée avec un total de 2.100 points, devançant sa compatriote Bruna Kajiya (2.034). La troisième marche du podium a été occupée par la Tchèque Paula Novotna (1.968), alors que l'Espagnole Claudia Léon Martinez s'est adjugé la quatrième place (2001).

A cette occasion, des prix honorifiques ont été décernés aux vainqueurs des démonstrations hautes en couleur dans les compétitions "Freestyle binôme" et "Best trick of Dakhla", rivalisant de performance et d'audace dans leurs shows, le tout dans une ambiance festive et bon enfant.

De même, un prix honorifique a été décerné à Younes Ouahmid, qui a représenté le Maroc et l'Afrique aux Jeux olympiques de la jeunesse de Buenos Aires 2018. Ce jeune rider (17 ans) s'est adjugé la 18 place, avec un total de 6.024 points.

Comme attendu, l'étape de Dakhla qui s'est déroulée du 4 au 13 octobre a donné lieu à un défilé haut en couleur de concurrents rivalisant de performances et d'audace dans leurs démonstrations, le tout dans une ambiance conviviale et de bonne humeur à l'image de l'esprit et des valeurs propres à cette discipline sportive.

Cette manifestation sportive, qui a réuni les 100 meilleurs compétiteurs internationaux dans les deux disciplines Freestyle et Strapless, est initiée par l'Association Lagon Dakhla, en partenariat avec la wilaya, le ministère de la Jeunesse et des Sports, le GKA (Global Kitesports Association) et sous l'égide de la Fédération Royale marocaine de voile et le World Sailing Federation.

Outre des participants marocains, des riders aguerris, issus de plusieurs pays, dont la France, la République Dominicaine, le Danemark, les Pays-Bas, l'Allemagne et la Colombie ont pris part à cet événement, devenu incontournable pour les férus des sports de glisse à travers le monde.

Après le Cap-Vert, l'Allemagne, l'Espagne, l'Ile Maurice, Dakhla constitue ainsi la 6ème étape de strapless du GKA Kite-surf Wolrd Tour avant celle du Brésil.

Quant à la discipline Freestyle, les compétitions ont eu lieu en France, Iles Canaries, Cap-Vert et à l'Ile Maurice, en plus de l'étape de Dakhla et celle du Brésil.

En marge de cette manifestation nautique, l'Association Lagon Dakhla pour le développement du sport et l'animation culturelle, en partenariat avec l'Ecole nationale de commerce et de gestion (ENCG), a organisé une journée de nettoyage à la plage de Foum Labouir sous le slogan "Fun, sport et développement durable", avec la participation de kitesurfers, acteurs associatifs et élèves.

Parallèlement au kitesurf, d'autres activités sportives et ludiques on été programmées au profit des jeunes et des enfants de la région Dakhla-Oued Eddahab sur la plage de Foum Labouir, avec l'organisation de sessions d'initiation au kitesurf animées par des riders et des moniteurs spécialisés.

Riche d'une dizaine de sites adaptés aux différentes pratiques de glisse en mer, la péninsule de Dakhla s'est forgée une notoriété mondiale de "paradis des sports de glisse" et a vu se défiler sur ses vagues à maintes reprises des champions du monde de windsurf, kitesurf et de planche à voile.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.