Gabon: OCTOBRE ROSE - Les femmes musulmanes à l'école des préventions des cancers féminins à Libreville

16 Octobre 2019

Le président dU Conseil des affaires islamiques du Gabon (CSAIG) Ismaël Oceini Ossa a présidé le week-end dernier une conférence-débat sur la lutte contre les cancers féminins. Un débat animé par le Dr Ismaël Hervé Koumanpayi, Médecin Spécialiste et Cancérologue Biologiste. Plusieurs femmes musulmanes ont été édifiées sur l'importance de se faire dépister

Longtemps considérées comme étant défavorable aux sujets ayant trait à la vie sexuelle, les femmes musulmanes du Gabon ont assisté ce week-end à une conférence débat sur la lutte contre les cancers féminins et du col de l'utérus.

A l'ouverture de cette conférence, le président du Conseil des affaires islamiques du Gabon CSAIG Ismaël Oceini Ossa, a tout d'abord rappelé aux femmes musulmanes et à l'assistance que se soigner relève de la recommandation divine et prophétique. Pour lui, la femme musulmane doit se faire dépister. Ne pas le faire, renvoie tout droit au suicide, insiste-t-il.

Selon le Dr Ismaël Hervé Koumanpayi, conférencier, « le cancer du col de l'utérus est une maladie grave. Lorsqu'il est découvert et traité précocement, la probabilité de guérison est nettement meilleure ». Pour le conférencier, toutes les femmes en générale et la musulmane en particulier devraient subir régulièrement un test de dépistage.

Une réelle satisfaction pour ses femmes musulmanes d'avoir été édifiées sur les mesures de prévention et l'utilité de se faire dépister. Elles se feront les portes parole de ce qui a été dit à leurs sœurs qui n'ont pas pu effectuer le déplacement. Un exercice pédagogique qui permettra de sauver des vies. Vivement Octobre Rose !

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.