Algérie: Omari réaffirme le souci de son secteur de soutenir et d'accompagner la femme rurale

Alger — Le ministre de l'Agriculture, du Développement rural et de la Pêche a mis en avant, mardi, le soutien par son département à la femme rurale à travers la formation, l'accompagnement et l'aide financière via le Fonds d'aide à la femme rurale.

Outre le Fonds d'accompagnement des jeunes propriétaires de start-up prévu dans le PLF 2020, dont bénéficiera également la femme rurale, il existe "d'autres dispositifs de solidarité et de coopération, en l'occurrence les Fonds d'aide à la femme rurale notamment activant dans les régions enclavées et isolées", a précisé M. Omari lors d'un séminaire à l'occasion de la célébration de la Journée internationale de la femme rurale, placée sous le thème "Rôle de la femme dans la sauvegarde des ressources naturelles", tenu à l'Institut national de la vulgarisation agricole (INVA) à Alger.

Cette forme d'aide multilatérale, a-t-il expliqué, concerne également les femmes au foyer dans les zones rurales activant dans les domaines de l'aviculture, de l'élevage de bétail, de l'agriculture, de la récupération et du recyclage des déchets pour en faire des produits commercialisables de valeur.

Omari a mis en avant, par ailleurs, l'impératif de développer les mécanismes de formation et promouvoir l'activité culturelle de ces femmes à travers l'encadrement et la formation.

A ce propos, le ministre a donné des instructions pour la conception de programmes de formation pour la femme rurale, notamment dans les zones enclavées et frontalières, se félicitant de l'action associative qui permet aux femmes de s'organiser en coopératives pour pouvoir faire la publicité, et partant la commercialisation de leurs produits.

Saluant le rôle de la femme rurale comme acteur fondamental dans le développement rural, participant au bien-être financier de sa famille, mais aussi dans la promotion et la diversification de l'économie locale, ou encore dans la garantie de la sécurité alimentaire, M. Omari a mis en valeur le rôle prépondérant de la femme dans les domaines de l'agriculture, la pêche et l'aquaculture, et dans l'exploitation du patrimoine forestier et la valorisation des produits naturels.

La participation de la femme rurale à la sauvegarde du patrimoine matériel et immatériel à travers l'activité artisanale a été également mis en valeur par le ministre de l'Agriculture.

Pour promouvoir les activités d'extraction des huiles aromatisés, végétales et médicinales, et l'exploitation de l'huile de figue de barbarie, M. Omari a annoncé les mesures pratiques permettant à la femme rurale de s'affirmer en lui réservant des espaces d'exposition lors des salons et foires organisés à l'échelle nationale.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.