Ile Maurice: Rodrigues - Les dépenses pour une course font sourciller l'opposition

Nouvelle affaire pour les enquêteurs de la commission anticorruption de Rodrigues. L'élu du Mouvement rodriguais, Nicolas Volbert, a porté plainte, jeudi, au bureau de l'Independent Commission against Corruption (ICAC) réclamant l'ouverture d'une enquête après que Discovery Rodrigues Company Ltd (DRCL) a financé avec des fonds publics la tenue d'Expedition Africa, une course aventure organisée par le groupe sud-africain Kenetic Events Ltd, du 28 août au 8 septembre.

L'opposition estime que plusieurs millions de roupies provenant du budget de l'Assemblée régionale de Rodrigues ont été dépensées uniquement au profit de cette entreprise. Son contact à Rodrigues était Davis Hee Hong Wye, Island Chief Executive et Chairman de Discovery Rodrigues Ltd. Pour sa part, Nicolas Volbert dit craindre pour sa sécurité. Des documents sur cette affaire ont atterri à la salle de rédaction de l'express après la plainte.

Selon ces documents, les dépenses du premier voyage du couple Heidi et Stephan Muller pour rencontrer les membres de DRCL ont coûté Rs 174 508, comprenant les billets d'avion. Le couple organisateur, accompagné de ses deux enfants et de leur grand-mère, a également séjourné à Rodrigues du 9 décembre au 5 janvier 2019 pour préparer l'événement. Le coût du séjour s'est élevé à Rs 309 209. Cette somme a servi à payer les billets d'avion, les frais de déplacement, la location d'une maison et deux allocations journalières.

Question à l'assemblée

Une autre facture fait sourciller l'opposition rodriguaise : le déplacement du couple de Johannesburg à La Réunion du 4 au 8 novembre 2018. Pour ce voyage, les frais des billets d'avion étaient de 14 630 rands (environ Rs 36 500). Davis Hee Hong Wye nie le paiement par DRCL de ce voyage. (Voir hors-texte).

Cependant, l'accord signé entre les deux parties le 31 décembre 2018 indique que DRCL a financé 21 billets retour pour l'équipe de Kinetic Events et deux journalistes. Ils viennent d'Europe, d'Australie et d'Afrique du Sud. L'hébergement et le transport leur ont été fournis. La partie rodriguaise a également payé 20 000 dollars US (environ Rs 740 000) au groupe sud-africain pour organiser l'événement.

De plus, les soixante équipes de quatre personnes ont payé des frais de participation à Kinetic Events. Toujours selon cet accord, DRCL devait fournir des billets d'avion aux participants entre Maurice et Rodrigues ainsi que 250 kits de bienvenue, de l'eau et les trophées notamment.

Cette affaire a fait l'objet d'une question à l'Assemblée régionale de Rodrigues. Le chef commissaire, Serge Clair, a expliqué que tout a été fait dans la transparence et le respect des règles. Il a aussi répondu que l'Assemblée régionale a un accord avec Air Mauritius pour des rabais sur les billets d'avion. Il a ajouté que DRCL a payé Rs 5,5 millions pour cet événement, incluant des dons des sponsors.

Davis Hee Hong Wye : «Il n'y a aucune maldonne»

«DRCL n'a pas payé le billet pour La Réunion. Il y avait une demande qui n'a pas été agréée. D'autant plus qu'il n'a pas fallu faire une promotion à La Réunion pour avoir des équipes. Des revenus directs de plus de Rs 13,5 millions ont été écoulés dans l'économie rodriguaise durant cet événement sans compter la visibilité de Rodrigues sur les réseaux sociaux en Afrique du Sud et ailleurs. Nous prévoyons une hausse de 10 % des arrivées au mois de septembre, normalement une basse saison. DRCL fait venir des tour-opérateurs et elle organise des «eductours» à l'intention des différents partenaires étrangers. Nous sponsorisons aussi plusieurs autres activités. C'est très sélectif et partial de ne regarder que les dépenses et non les retombées économiques et marketing positives pour l'économie rodriguaise d'un tel événement. Il n'y a aucune maldonne comme certains veulent le faire croire. Cette organisation a aussi démontré la capacité des Rodriguais et de DRCL à organiser un évènement de cette envergure.»

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.