Cameroun: Consolidation budgétaire et croissance inclusive - Plus de 117 milliards pour le Cameroun

Un accord de financement signé mardi, 15 octobre 2019 à Washington, entre le gouvernement et l'association internationale pour le développement.

En marge des Assemblées annuelles du FMI et la Banque mondiale, le ministre de l'Economie, de la Planification et de l'Aménagement du territoire, Alamine Ousmane Mey a signé hier à Washington, un accord de financement d'un montant de 200 millions de dollars américains (environ 117, 744 milliards de F), avec l'association internationale pour le développement, représentée par Abdoulaye Seck, directeur des opérations de la Banque mondiale au Cameroun.

Ce financement est relatif à la deuxième opération d'Appui aux politiques de développement pour la consolidation budgétaire et la croissance inclusive au Cameroun. Il découle, selon Alamine Ousmane Mey, Minepat, « des engagements pris par le Cameroun dans la mise en oeuvre de son Programme économique et financier adossé à une Facilité élargie de crédit conclue avec le FMI et soutenu fortement par les partenaires techniques et financiers. »

D'ailleurs, au cours de cette cérémonie qui s'est déroulée en présence de Louis Paul Motaze, ministre des Finances, le Minepat s'est réjoui « des performances obtenues sur la base des réformes structurelles, profondes et novatrices entreprises. » Il s'agit notamment de la consolidation budgétaire qui se matérialise entre autres par la réduction des dépenses fiscales et du déficit budgétaire.

La transparence dans la gestion de la commande publique, le renforcement de la diversification de l'économie et l'amélioration du climat des affaires pour plus d'investissement privé, sont aussi à mettre au compteur. Tout comme, en matière de compétitivité, des réformes visant l'amélioration de la viabilité financière du secteur de l'énergie, l'amélioration de l'entretien routier et la gestion du patrimoine routier, l'amélioration de la compétitivité des ports et de la performance des plateformes et chaînes logistiques ont été opérées.

De manière concrète, on peut citer l'apurement des arriérés de l'Etat et la régularisation du paiement des subventions de l'Etat vis-à-vis d'ENEO, l'approvisionnement en médicaments et autres dispositifs médicaux auprès des fournisseurs agrées ; le financement des manuels scolaires afin de les rendre plus abordables pour les élèves du primaire, etc.

« L'inclusion sociale et la protection des personnes vulnérables, à travers l'accroissement de la performance et de la qualité des soins de santé, l'amélioration de l'accès aux manuels scolaires et l'extension du Programme Filets Sociaux ont également été renforcées », a soutenu Alamine Ousmane Mey.

Ceci se traduit sur le terrain par la mise en place d'une ligne budgétaire dans la loi de Finances 2019, dotée d'un budget de 4,5 milliards F, pour la couverture de 11250 ménages. Les ressources à décaisser par le guichet IDA au bénéfice du Trésor public camerounais permettront à l'Etat du Cameroun de continuer à faire face à ses divers engagements financiers.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.