Sénégal: Renouvellement du bureau de l'Assemblée nationale - Abdou Mbow et Awa Gueye sautent, l'opposition rétablie

16 Octobre 2019

L'Assemblée nationale a procédé hier, mardi 15 octobre, lors de sa session ordinaire unique 2019-2020, au renouvellement de son bureau. Ainsi, il a été noté l'entrée des députés Cheikh Tidiane Gadio et Yata Sow, aux places des parlementaires Abdou Mbow et Awa Guèye.

L'autre nouveauté reste l'éjection de Yaye Fatma Diop du Parti démocratique sénégalais (Pds), qui s'était imposée, l'année dernière, au poste de 8ème Vice-présidente grâce à la parité, contre la volonté de Me Abdoulaye Wade.

Les députés Abdou Mbow et Awa Guèye, respectivement 3ème vice-président et 2ème vice-présidente dans le bureau de l'Assemblée nationale de l'année 2018-2019 ne font plus partie de l'actuelle composition.

C'est du moins la nouveauté qu'on peut noter concernant le renouvellement du bureau de l'Assemblée, lors de sa session ordinaire unique 2019-2020, tenue hier, mardi 15 octobre.

Le chef de l'Etat, Macky Sall semble vouloir récompenser son souteneur de la dernière minute, lors de la présidentielle dernière. En effet, le député Abdou Mbow a sauté au profit de l'ancien ministre des Affaires étrangères, Cheikh Tidiane Gadio.

Le président du Mouvement panafricain et citoyen Mpcl "Luy Jot Jotna", qui a renoncé à sa candidature à ladite présidentielle pour soutenir le candidat Macky Sall en quête d'un second mandat, se voit ainsi récompenser au niveau de l'hémicycle.

Lui qui est arrivé à l'Assemblée par le truchement du «plus fort reste». La désormais ex-deuxième viceprésidente de l'Assemblée, Awa Guèye a cédé aussi sa place à la parlementaire de Podor, Yata Sow. A la tête des groupes parlementaires, aucun changement n'a été opéré.

Le député Aymérou Gningue rempile à la tête du groupe «Benno Bokk Yakaar», tout comme Serigne Cheikh Mbacké à niveau du groupe de l'opposition «Liberté et Démocratie»

A noter, par ailleurs, que les retrouvailles entre Macky Sall et Me Abdoulaye Wade paraissent avoir impacté sur le renouvellement du bureau de l'Assemblée.

Pour cause, l'honorable député Yaye Fatma Diop du Parti démocratique sénégalais (Pds), anciennement 8ème vice-présidente de l'hémicycle a été éjectée du bureau au profit de la présidente des femmes de Bokk Guiss Guiss, Yaye Mane Albis, député de Fatick.

Le parlementaire du Pds de Touba avait obtenu ledit poste sur la base de la parité réclamée, l'année dernière, par Awa Guèye, en prenant ainsi le contrepied de ses camarades du groupe parlementaire de l'opposition.

Pis, elle avait semblé défier le "Pape du Sopi" qui avait proposé à ce poste le leader de Bokk Guiss Guiss, Pape Diop, en envoyant par voie épistolaire sa candidature au président de l'Assemblée nationale.

Ce qui avait soulevé une polémique au sein de l'hémicycle à l'époque car, pour le successeur de Madické Niang à la tête du groupe de l'opposition «Liberté et démocratie», Serigne Cheikh Mbacké, il fallait exiger la parité au niveau du poste de premier vice-président, dans la mesure où le président de l'Assemblée nationale est un homme et il est membre du bureau.

Il était à cet effet, hors de question que la majorité présidentielle choisisse un vice-président pour eux, s'était-il défendu. Malheureusement pour lui et ses camarades, la majorité avait joué sur sa supériorité mécanique pour faire passer Yaye Fatma Diop.

Donc, dans l'actuel bureau, la volonté du "Pape du Sopi" de laisser le poste de Vice-président à son allié Pape Diop a été respecté par la majorité dans la mesure où Yaye Mane Albis est du parti de ce dernier.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.