Cote d'Ivoire: Menace de grève - Plus de cent mille artisans disent non à la grève dans le secteur

16 Octobre 2019

L'Union nationale des artisans caristes de Côte d'Ivoire (Unac-ci), présidée par Kaba Ibrahim, ne se sent pas concernée par la menace de grève proférée par un groupe qui se réclame de leur milieu professionnel.

Diabaté Dramane, le porte-parole de cette union, a exprimé la position de cette organisation, hier, au cours d'une conférence de presse au siège de l'Unac-ci à Treichville.

Réagissant donc aux propos de personnes se réclamant de leur milieu qui, au cours d'une conférence de presse, dénonçait des dysfonctionnements à la chambre nationale des métiers de Côte d'Ivoire et menaçait d'entrer en grève, l'Una-ci s'est voulu claire.

« Nos différentes structures, qui revendiquent plus de 100 milles adhérents, réaffirmons aux autorités que nous ne sommes pas concernés par les menaces qui sont proférées », a indiqué d'entrée le porte-parole des artisans caristes. Avant de préciser que la chambre nationale des métiers continue de fonctionner normalement.

Et ce, au regard de l'article 28 du décret n°2016-1135 du 21 décembre 2016, portant attribution et fonctionnement de ladite chambre qui stipule « qu'en cas de situation exceptionnelle, empêchant la tenue des élections, constatée par le ministre de tutelle, les membres élus de la chambre poursuivent leur mandat jusqu'à l'organisation de nouvelles élections ».

Fort donc de ces dispositions légales, l'Unac-ci s'étonne qu'on évoque des blocages dans leur milieu, même si le bureau actuel est en fin de mandat depuis 2017. A ce niveau, l'union rappelle que le processus électoral est tenu par le ministère de l'artisanat.

Mieux, un comité électoral a été mis en place et rend compte régulièrement de ses activités à la tutelle. Une fois que les dates des nouvelles consultations électorales seront connues, tous iront aux urnes « dans la paix et la discipline », précise Diabaté Dramane.

Pour qui, le combat des artisans ivoiriens consiste à les sortir de l'anonymat en les mettant en conformité avec la loi.

Ce qui se traduirait par leur recensement massif au répertoire et au registre de leur chambre consulaire, la seule habilitée à délivrer la carte d'artisanat qui atteste de la qualité d'artisan en Côte d'Ivoire.

A en croire le porte-parole de l'Unac-ci, l'actuel président de la chambre nationale des métiers de Côte d'Ivoire a plusieurs lauriers à son actif qui valorisent le secteur.

Il s'agit, entre autres, de la signature de plusieurs conventions dont celle avec la chambre des métiers de Düsseldorf en Allemagne, portant sur la construction en Côte d'Ivoire de cinq centres de formation aux métiers artisanaux.

Ainsi que les différents sites déclarés d'utilité publique pour la construction de centres spécialisés à Grand-Bassam, Abobo et Anyama.

Mieux, la loi régissant le milieu de l'artisanat en Côte d'Ivoire est à l'actif de l'actuel président de la chambre nationale des métiers. D'où l'appel de l'Unac-ci au calme et la sérénité des artisans.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.