Ile Maurice: Donsa Food Enterprise Ltd propose des produits précuits

Donsa Food Enterprise Ltd, une entreprise agroalimentaire est à l'oeuvre depuis cinq ans. Malgré des obstacles financiers, Nandeenee et Dhanraj Oodum travaillent dur pour la promouvoir. Ils ont même des projets pour booster la vente.

«Nous avons fait face à beaucoup de difficultés financières. Ce n'est pas évident d'investir nos économies dans l'entreprise. Les machines coûtent cher. Nous avons pu surmonter les obstacles grâce à beaucoup de sacrifices et de patience », confie Nandeenee et Dhanraj Oodum, qui ont fondé Donsa Food Enterprise Ltd en 2014. La manufacture est rattachée à leur maison à Surinam.

C'est à la retraite de Dhanraj Oodum que le couple s'est décidé à exploiter son savoir-faire. Comme ils se sont lancés car ils avaient des recommandations. «Pour débuter, nous avons produit plusieurs échantillons pour la dégustation. C'était gratuit mais on a dû y investir pour attirer les clients.»

L'entreprise produit plusieurs items traditionnels mais seulement quatre sont placés dans les supermarchés comme Winner's, King Savers, Save Mart, Jumbo, Dream Price et Lolo, notamment les puri (sans sel), dal pita à l'ancienne, kofta et ajawain snack. C'est Dhanraj Oodum qui assure le rythme de livraison environ toutes les deux semaines. D'autres produits concernent des snacks surgelés comme les chana puri, samossas, la pâte pour les gâteaux-piments et également des achards de fruits et la pâte de piments.

Donsa Food Enterprise Ltd compte également des clients individuels, des habitués. Ils sont à environ une centaine. L'entreprise prend des commandes à l'occasion de grands évènements comme les mariages. Les produits surgelés sont précuits, précise Nandeenee Oodum. «Plusieurs clients disent qu'ils n'ont pas le temps de préparer ces aliments et que nos produits leur facilitent la tâche.»

Goût fait maison

Autrefois, nos deux entrepreneurs faisaient aussi du tofu végétarien mais l'équipement est tombé en panne depuis environ un an. «La machine a coûté Rs 175 000. Elle consommait trop d'énergie électrique. Maintenant qu'elle est en panne, nous avons des difficultés à trouver les pièces nécessaires qui sont coûteuses. Ce problème nous a fait perdre des clients et a affecté la vente car il y avait une demande pour les tofus.»

Si Nandeenee et Dhanraj Oodum disent pouvoir compter sur la clientèle, il leur faut savoir gérer. «Nous ne faisons pas encore du B2B, ni de l'exportation. Les machines coûtent cher.» Ils comptent actuellement quatre employés et trois machines, notamment une batteuse, une autre pour écraser les ingrédients en grande quantité et une autre pour former la pâte.

«Le chiffre d'affaires, qui a doublé, tourne autour de Rs 1 million pour le moment. Notre réussite est due au fait qu'on a su garder la qualité et le goût fait maison. Comme les clients apprécient, la nouvelle se propage de bouche à oreille. La page Facebook et le site web sont un plus», avance Dhanraj Oodum.

Si les produits ne sont pas encore exportés, explique ce dernier, c'est un de leurs projets. Il vise le marché de La Réunion et envisage de lancer de nouveaux produits comme les faratas surgelés car il y a une demande. «Le gouvernement aurait dû accorder un 'grant' en vue de l'obtention du certificat à l'export. Les démarches à ce sujet coûtent cher également.»

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.