Seychelles: Les Seychelles se classent au quatrième rang des pays africains dans le rapport sur la compétitivité du Forum économique mondial

Les Seychelles se classent au quatrième rang des pays les plus compétitifs d'Afrique sur 37 pays classés dans l'édition 2019 du Rapport sur la compétitivité mondiale, enregistrant de très bonnes notes en matière de santé et de stabilité macro-économique.

La nation insulaire était classée 76ème sur 141 pays et territoires dans l'index publié par le Forum économique mondial.

L'indice utilise une échelle de 0 à 100 pour montrer à quel point une économie est proche de l'état idéal ou de la «frontière» de la compétitivité dans ce domaine.

Oliver Bastienne, président de la Chambre de commerce et d'industrie des Seychelles (SCCI), a déclaré mardi à la SNA que les Seychelles se classant quatrième en Afrique est un bon signe de progrès économique continu.

«L'économie des Seychelles est prospère grâce aux différentes entreprises qu'elle a à sa disposition. Nous disposons de lois et d'installations appropriées permettant à quiconque de créer une entreprise et de commencer à exercer des activités commerciales ", a déclaré M. Bastienne.

Le président de la SCCI a ajouté que le bon classement de la nation insulaire en Afrique et dans le monde pouvait également être attribué à la facilité de faire des affaires aux Seychelles.

«Cependant, cela ne veut pas dire que nous n'avons pas notre part de défis en matière de compétitivité et d'environnement porteur que nous avons pour faire des affaires. Nous pouvons faire mieux l'année prochaine si nous réduisons la bureaucratie et mettons en place une institution unique qui facilitera tout pour les entreprises », a-t-il déclaré.

Les Seychelles, un archipel de l'océan Indien occidental, ont obtenu le score le plus élevé dans le pilier santé, qui évalue le nombre moyen d'années qu'un nouveau-né peut espérer vivre en bonne santé.

D'après Seychelles in Figures, la publication pour 2018 est de 70 pour les hommes et de 78 pour les femmes.

La nation insulaire a également obtenu d'excellentes notes dans le pilier de la stabilité macroéconomique, qui évalue le niveau de l'inflation et la durabilité de la politique budgétaire.

Selon l'édition du Forum économique mondial 2019, les économies les plus compétitives au monde sont Singapour, les États-Unis et Hong Kong.

Le premier pays d'Afrique subsaharienne est Maurice, suivi de l'Afrique du Sud et du Maroc.

Cette année, il y a 141 économies dont 37 africaines qui ont été classées selon 12 indicateurs regroupés en quatre catégories principales.

La première catégorie concerne l'environnement des entreprises, qui regroupe quatre indicateurs, à savoir: les institutions, les infrastructures, le niveau de numérisation et la stabilité macroéconomique. La deuxième catégorie, le capital humain, est basée sur les progrès de la santé et le niveau de compétence de la population.

La troisième catégorie se concentre sur la structure économique à travers le niveau de production, le système financier et la taille du marché. Enfin, la quatrième catégorie examine le dynamisme des entreprises et leur capacité d'innovation.

Le Forum économique mondial mesure la compétitivité des pays depuis 1979. Le Rapport sur la compétitivité mondiale est un outil destiné à aider les gouvernements, le secteur privé et la société civile à travailler ensemble pour accroître la productivité et générer la prospérité.

Le rapport est compilé à partir d'une grande variété de sources de données réputées, notamment la Banque mondiale, l'UNESCO, l'Organisation mondiale de la santé, l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime et l'Organisation mondiale du tourisme.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Seychelles

Plus de: Seychelles News Agency

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.