Soudan: Appel à faire participer les Parties Prenantes dans les Négociations de Juba

Al-Damazin — - Abdul-Rahman Nora-Dayem (Gota), Porte-parole des Forces de la Déclaration de la Liberté et de Changement (FDLC) dans l'Etat du Nil Bleu, a demandé aux Parties Prenantes de participer aux Négociations en cours à Juba entre le Gouvernement et le Front Révolutionnaire considérant qu'il s'agit d'une Garantie Réelle pour la réalisation d'une Paix Juste et Globale.

Dans une déclaration à la SUNA, il a dit que le Nil Bleu était l'un des Etats affectés par la Guerre et les Conflits et qu'il restait en Retard sur le Développement dans tous les domaines malgré la diversité de ses Ressources Naturelles.

Malgré les souffrances, a-t-il ajouté, Al-Damazin, capitale de cet Etat, a été le Fer de lance de la Révolution de Décembre et son peuple s'est félicité de la Victoire de la Révolution, soulignant que les Habitants de l'Etat du Nil Bleu ont toujours grand espoir de parvenir à la Paix à travers le Monde afin de permettre un Développement Efficace et que les Citoyens bénéficient des Ressources Redondantes de l'Etat.

Nora-Dayem a déclaré que l'Etat du Nil Bleu était l'une des Régions les plus touchées par la Guerre et que sa Population avait payé le Prix Fort, ce qui oblige le FDLC à déployer davantage d'efforts pour promouvoir la Culture de la Paix.

Il a indiqué que l'Echec des Précédents Pourparlers de Paix était imputable à la Tutelle Exercée par le Régime en place sur les Populations des Etats du Nil Bleu et du Sud-Kordofan, car elle ne permettait pas aux Parties Prenantes et aux Personnes affect par la Guerre de discuter de leur Problème eux-mêmes.

Gota a exhorté les Réfugiés et les Personnes Déplacées du Nil Bleu à rentrer chez eux et à mener leur Vie Normale, saluant les Positions du Mouvement Populaire (MPLS) et du Front Révolutionnaire pour avoir présenté la Bonne Foi et s'être assis pour des Pourparlers.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: SNA

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.