Cote d'Ivoire: Accident à Aniassué - Le gouvernement met fin aux activités de l'entreprise dont le véhicule a tué 18 personnes

16 Octobre 2019

L'entreprise dont le minicar (Massa) a tué le samedi 12 octobre 2019, au moins 18 personnes dans un accident, ne verra plus ses véhicules de transports en circulation. En tout cas, le gouvernement à travers le ministère des Transports a mis fin aux activités de cette société.

« En attendant les résultats des enquêtes diligentées, toutes les autorisations de transport des véhicules appartenant à cette entreprise seront purement et simplement retirées », a annoncé le ministre Amadou Koné.

Selon une note d'information du ministère, Amadou Koné a fait l'annonce face aux transporteurs de la région de l'Indenié-Djuablin le mardi 15 octobre 2019, à la préfecture d'Abengouou.

Ce, dans le cadre d'une visite pour exprimer le soutien du gouvernement aux blessés, hospitalisés au Centre hospitalier régional d'Abengourou et la compassion aux familles des personnes décédées.

Le ministre en a profité pour rappeler aux conducteurs la responsabilité qui est la leur dans la sécurité routière. « Nous avons beaucoup sensibilisé et nous continuerons de le faire. Mais sachez que l'Etat ne va pas tolérer l'incivisme et l'indiscipline au volant », a-t-il mis en garde.

Le représentant du gouvernement a aussi assuré que l'Etat prendra en charge les frais des soins des blessés et veillera à ce que l'assurance couvre les sinistres occasionnés.

Signalons que le nom de la société incriminée n'a pas été donné. Le ministre a révélé que cette entreprise n'est pas à son premier drame. Elle a enregistré trois (3) accidents graves qui ont occasionné 30 morts, en 3 ans.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.