Cameroun: Promotion de la paix - 100 nouveaux acteurs en formation

Le Révérend Albert Emmanuel Tchemaga, coordonnateur du Conseil panafricain pour la prévention des conflits, l'a annoncé lundi, 14 octobre 2019 à Yaoundé.

Le Conseil panafricain pour la prévention des conflits (Cppc) a offert un déjeuner de presse lundi, 14 octobre 2019 à Yaoundé en rapport avec la lutte contre les antivaleurs et la promotion de la paix. Au cours de ce rendez-vous avec les médias, le coordonnateur du Cppc, le Révérend Albert Emmanuel Tchemaga a annoncé la formation de 100 nouveaux jeunes chargés de promouvoir la paix dans les familles. Sur les trois principaux axes qui articulaient ce forum, il s'est davantage appesanti sur les fondements du projet de la campagne de lutte contre les antivaleurs et la présentation de l'ouvrage « Le livret du citoyen responsable ».

Ainsi, la corruption, l'injustice, la pauvreté, le tribalisme, la violence, l'immoralité et les conflits de tous ordres sont autant d'antivaleurs qui compromettent sérieusement la paix à la fois avec soi-même et avec les autres. En décriant cette immoralité ambiante et galopante, Dorothée Ngo Yogo, préfacière du « Livret du citoyen responsable» suggère, pour y remédier, un retour à l'école ordinaire d'autrefois. Cette école où étaient inculquées des valeurs morales et citoyennes à travers des leçons d'instruction civique.

A son avis, « il est temps qu'on cesse de se voiler la face. Le Camerounais d'aujourd'hui doit repartir à zéro car il a besoin d'être rééduqué ; il doit changer ses moeurs ». D'où la devise de cette ONG : « Qui veut la paix prépare les coeurs ». C'est dans cette approche pédagogique que s'inscrit « Le livret du citoyen responsable » du Révérend Albert Emmanuel Tchemaga. A travers un enseignement fortement illustré, l'homme d'Eglise et ancien médiateur de conflits dans divers pays africains propose une révolution de comportements. Pour lui, « la paix ne se décrète pas, elle se construit à partir de la cellule familiale », base de toute société. Son instauration exige la prévention des conflits. Et pour mieux porter ce message, il a jugé opportun de créer une plateforme collaborative avec les médias.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.