Angola: L'AGT signale une collecte illégale de l'IVA

Luanda — L'Administration générale des impôts (AGT) dénonce l'existence de certains agents économiques qui, de mauvaise foi, ainsi que d'autres personnes pour leur prétendu manque d'informations continuent de percevoir de façon illégale la Taxe sur la valeur ajoutée (IVA, sigle en portugais).

Les opérateurs déjà identifiés par l'AGT, l'Inspection du commerce, la police fiscale et les services d'enquête criminelle seront tenus de restituer les montants perçus, étant un acte illégal parce qu'ils n'ont pas adhéré au système de perception de cet impôt.

Le directeur des services de l'IVA de l'AGT, Adilson Sequeira, a déclaré que ces agents commerciaux avaient déjà été instruits de faire un extrait de toute la collecte illégale effectuée depuis le 1er de ce mois, date du début de la taxe. Ces sociétés doivent écrire à la Direction des services de l'IVA pour restituer les montants qu'elles ont indûment facturés. S'exprimant mercredi en marge du cycle de conférences dénommé "Moldar Angola", promu par le consultant international Ernest Young (EY), il a ajouté que cette situation oblige le déploiement d'équipes multisectorielles sur le terrain, afin de sensibiliser les opérateurs économiques qui évoquent le manque d'information. «L'IVA est perçu par des contribuables inscrits auprès du Bureau des contribuables», a rappelé Adilson Sequeira, précisant que les contribuables qui ont volontairement adhéré au régime fiscal général ne peuvent percevoir qu'un mois après leur autorisation. "Nous menons des campagnes de sensibilisation pour assurer le rétablissement de la légalité, dont le travail commence déjà à produire ses effets", a-t-il expliqué. Dans le cadre du régime général, sont autorisés à percevoir 922 contribuables et 495 attendent l'approbation pour percevoir l'IVA.

Prix ??du panier de la ménagère Il a précisé que certains produits alimentaires de base, tels que la farine de blé, le sucre, l'huile, le lait, entre autres, sont exonérés de la taxe sur la valeur ajoutée (IVA). Le responsable a rappelé que les prix des produits du panier de la ménagère sont contrôlés (prix fixes) par le Ministère des Finances et sont exonérés de l'IVA.

Taxe de l'IVA sur le pain

S'agissant de l'IVA sur le prix du pain, le responsable a précisé que la matière première (la farine de blé) est exonérée de l'IVA et non le produit final (le pain).

A cet effet, il a indiqué que seuls les établissements et les contribuables affiliés au régime général, tels que les grands détaillants, sont autorisés à appliquer l'IVA sur le pain. "Ils sont autorisés à facturer l'IVA sur le pain, maintenant tous ceux qui ne font pas partie du système général ne peuvent pas facturer l'IVA sur le pain car ils ne sont pas autorisés à la percevoir", a-t-il expliqué.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.