Congo-Brazzaville: Eliminatoires Chan 2020 - Barthélemy Ngatsono croit en la qualification des Diables rouges

Le sélectionneur des locaux a assuré, mercredi, au terme de la séance d'entraînement du jour, que son équipe donnera le meilleur d'elle-même pour relever, dimanche à Brazzaville, le défi de la qualification.

« La qualification, c'est un challenge pour chaque entraîneur. L'équipe du Chan est l'unique sélection du Congo qui reste en course pour la qualification. C'est le mandat de la fédération qui est en jeu sans oublier le ministère. Il faut tout faire pour arracher la qualification. C'est ça la pression et la lourde mission que nous avons. Je crois que Dieu va faire », a souligné Barthélemy Ngatsono.

Les Diables rouges locaux affrontent, le 20 octobre au stade Alphonse-Massamba-Débat, le Nzalang national de la Guinée équatoriale, lors de la manche retour du dernier tour des éliminatoires du Championnat d'Afrique des nations (Chan).

Après le nul de 2-2 concédé à Malabo, en septembre dernier, les Congolais doivent l'emporter ou encore faire un match nul avec moins de deux buts en vue de valider leur troisième qualification à la phase finale de la compétition qui se jouera en 2020, au Cameroun, la deuxième d'affilée après 2018.

Barthélémy Ngatsono est confiant. « Je ne peux pas me vanter d'être celui qui a le secret de la qualification pour les deux phases finales du Chan auxquelles le Congo a participées. Pour la troisième, attendons que Dieu confirme cela. Après vous me poserez cette question. Pour l'instant, que ce soit la première ou la deuxième, l'objectif c'est de se qualifier. C'est vrai que c'est difficile mais on va oser », a déclaré le sélectionneur des Diables rouges locaux.

Selon lui, son équipe se prépare comme toute autre qui va à une compétition. Pour ce faire, depuis lundi, la Fédération congolaise de football a interné les joueurs à Kintélé. Ceux-ci s'entraînent deux fois par jour au stade annexe du Complexe sportif La Concorde, en vue de rendre, dimanche devant leur public, une copie bien différente de celle du match aller. « Au match aller, l'équipe a multiplié quelques erreurs techniques comme des pertes de balles au milieu du terrain. Ensuite, il n'y a pas eu de couverture. Cela nous a coûté cher. Le mardi, nous avions encore revu le match et chacun de nous a vu ce qu'il avait pu faire en bien et en mal. Vous avez suivi les entraînements de ce mercredi. Nous sommes sur les corrections. Vous avez vu l'axe défensif en train de travailler tout comme le secteur offensif », a-t-il expliqué.

"Prendre toutes les dispositions"

Barthélemy Ngatsono, qui reconnait d'ailleurs la force de l'adversaire, n'a pas l'intention de négliger aucun détail qui pourrait influencer la qualification du onze national. Il a travaillé sur les forces et les faiblesses de la Guinée équatoriale. « On essaie un peu d'affûter les armes. Ce que nous pouvons faire sur le plan technique et tactique par rapport à l'adversaire que nous allons rencontrer. Vous savez que chez eux, nous avons fait 2-2. C'était une première mi-temps et maintenant, c'est la seconde. Il va falloir prendre toutes les dispositions pour ne pas être surpris et essayer un peu d'enlever les larmes qui sont sur les différentes joues du public sportif congolais », a-t-il indiqué.

« Le match reste très ouvert. J'avais dit à Malabo, ce que nous avons fait là-bas, ils sont capables de le faire chez nous. Il faut prendre toutes les précautions pour que cela n'arrive pas. Nous devons faire en sorte que nous nous mettons à l'abri de tout échec », a promis le sélectionneur.

Pour preuve, il a sévèrement puni Joe Ombandza (gardien) et Audavy Kibama (milieu du terrain) qui ont manqué la séance d'entraînement du lundi. Les deux joeurs ont été définitivement écartés du groupe. « Ne blaguons pas avec la nation, c'est le Congo, cela veut dire qu'ils ne sont pas fiers des couleurs qu'ils portent et ne sont pas prêts à les défendre. Les cas d'indiscipline ne marchent pas chez moi. Ce n'est pas pour la première fois. Lors du Chan passé, j'avais écarté quatre joueurs des Diables noirs ... Nous devons être au service et avoir du respect pour ce Congo », a-t-il affirmé

Barthélemy Ngatsono compte toutefois sur le soutien de tous les Congolais pour réussir le pari de la qualification. « Qu'ils viennent nous soutenir. On a besoin de leur soutien sur tous les plans », a-t-il lancé.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.