Congo-Brazzaville: Vie des partis - Le CAR revient sur les points de la rencontre avec le Conseil national du dialogue

Dans une interview accordée à la presse, le 15 octobre à Brazzaville, le Comité d'action pour le renouveau (CAR), un des partis de l'opposition républicaine, du président Clotaire Mboussa Ellah, est revenu sur les points abordés au cours de la rencontre du 9 octobre entre cette famille politique et la délégation du secrétariat permanent du Conseil national du dialogue.

« Nous avons abordé beaucoup de points qui sont souvent à la base de nos divisions. La gouvernance électorale, économique, l'épineuse question de la corruption sans oublier le règlement définitif de la question du Pool. Nous avons dit à la délégation du Conseil national du dialogue que notre pays avait un problème de gouvernance politique dont le point focal reste la gestion de la démocratie », a déclaré le président du CAR.

« La question de la gouvernance politique se pose toujours malgré quelques avancées observées. Raison pour laquelle, j'ai salué l'institutionnalisation du Conseil national du dialogue en tant qu'organe permanent dans la recherche des solutions et du consensus sur les grandes questions politiques, ceci dans l'intérêt national », a-t-il ajouté.

Pour Clotaire Mboussa Ellah, la principale question de nos jours est celle de voir comment gérer le Congo demain, que celui qui gagne ne gagne pas tout, et que celui qui perd ne perde pas non plus tout. « Nous devons nous accorder sur les principes du vivre ensemble dans une démocratie participative », a-t-il souhaité.

Au sujet de la gouvernance électorale, le président du CAR a signifié que la délégation du Conseil national du dialogue et celle de l'opposition républicaine ont reconnu qu'il y a encore, à ce niveau, de sérieux problèmes. « Deux grands problèmes s'affrontent. Celui de la démocratie et celui de la gouvernance électorale pour lesquels nous devons nous asseoir le cas échéant pour qu'ensemble, on trouve des solutions et un compromis politique », a-t-il laissé entendre.

Clotaire Mboussa Ellah a notamment rappelé les différentes rencontres qui se sont tenues dans le pays, près de neuf au total, hormis la Conférence nationale souveraine, citant le forum de 1998, les deux dialogues de 2001 et 2015, les quatre concertations de Brazzaville, Ewo, Dolisie et Ouesso, et dont les thèmes, selon lui, sont restés presque les mêmes.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.