Cote d'Ivoire: Création de centres de formation professionnelle dédiés au Btp - Les acteurs échangent sur le projet

16 Octobre 2019

L'initiative est financée dans le cadre du programme Compact du Millennium challenge corporation (Mcc), un don du gouvernement américain de 500 millions de dollars (plus de 300 milliards de FCfa).

Au siège de la Confédération générale des entreprises de Côte d'Ivoire (Cgeci), dans le quartier du Plateau, les acteurs du Bâtiment et des travaux publics (Btp) se sont réunis hier, avec à leur tête Philippe Ekponon, président du Groupement ivoirien du bâtiment et des travaux publics (Gibtp).

Objectif : échanger dans le cadre du projet de création et de gestion du centre de formation professionnelle dédié aux métiers des travaux publics. C'est une initiative qui devrait voir le jour grâce au programme Compact du Millennium challenge corporation (Mcc).

Ce don du gouvernement américain de 500 millions de dollars (plus de 300 milliards de FCfa), en plus de mettre un accent sur les terrains industriels, l'administration fiscale (fiscalité / parafiscalité) et la mobilité des biens et des personnes à Abidjan, fait également un focus sur le capital humain. D'où cette rencontre du Plateau.

Le projet de création et de gestion du centre de formation professionnelle dédié aux métiers des travaux publics arrive dans un contexte où les besoins du marché dans le Btp, un milieu en perpétuel mouvement, ne correspondent nécessairement pas avec l'offre de formation proposée par certains établissements de formation.

Pour le président du Gibtp, il faut aller rapidement à la création de cette école pour soutenir les besoins du secteur. C'est ainsi que, pour la mise en œuvre de ce projet de construction d'un centre de formation, un cabinet a été recruté pour conduire les différentes études.

Un site a même déjà été identifié à Dabou (une cinquantaine de km à l'ouest d'Abidjan,) grâce à la mairie de cette ville pour abriter les locaux.

Les résultats finaux de cette étude « sont attendus à la fin de cette année », rassure Philippe Ekponon, suivi de l'appel à projets en janvier 2020, selon Mahmoud Bah, représentant résident du Mcc en Côte d'Ivoire.

Dans le cadre du renforcement du capital humain, le Compact du Mcc table, dans l'ensemble, sur la construction de trois ou quatre centres de formation professionnelle dans divers secteurs d'activités.

Il est attendu du secteur privé, dans le cadre de ce projet, d'assurer sa conception, d'apporter une contribution à l'investissement initial (nature ou espèces), d'identifier et établir un partenariat avec un professionnel de la formation.

Le secteur privé devra également proposer la dénomination et l'établissement, du statut juridique de ce centre, une gouvernance et aussi veiller au développement des capacités d'autofinancement de ce centre. « Passons aux actes, prenons des initiatives pour développer ce centre », insiste le président du Gibtp.

Mahmoud Bah, à l'occasion, a rappelé l'urgence d'aller vite, d'autant plus que le Mcc qui a démarré depuis le 5 août 2019 n'a qu'une durée de cinq ans.

Le projet est également soutenu par le ministère en charge de la Formation professionnelle et celui de l'Equipement et de l'entretien routier. Avec 1785 entreprises intervenant dans le Btp, le secteur représente un chiffre d'affaires de 886,7 milliards de FCfa et contribue à 4,6% du Pib.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.