Cameroun: Haut-Nkam/Nord - Le président de section Rdpc dans de sales draps

17 Octobre 2019

Elie Kamga est sous la menace d'un emprisonnement suite à une plainte déposée contre lui par des camarades de son parti.

L'absence des avocats au prétoire le 17 septembre dernier, n'a pas déteint sur la tenue d'une audience au Tribunal de première instance (Tpi) de Bafang. Les magistrats de siège statuant sur l'affaire Elie Kamga contre ses camarades du parti, le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc), ont l'affaire pour le 20 novembre prochain. C'est que, le secrétaire général de la section Rdpc Haut-Nkam/Nord, Elie Boubadji et certains de ses camarades de parti reprochent à leur président de section, des faits de diffamation, coups et blessures graves, injures publiques, destruction des biens, etc. Sur la base des indiscrétions qui font état de ce que certains objets appartenant à l'accusé ont été mis sous scellés, beaucoup prédisent qu'il pourrait être condamné à la prison ferme et au paiement de dommages d'intérêts.

Le 13 juin 2018, sieur Kamga avait déjà été condamné avec sursis par la même juridiction, dans le cadre d'une affaire de crédit contracté et non remboursé auprès d'une banque de la place. Le jugement avait alors valu la saisie de ses biens personnels vendus aux enchères. Depuis le 27 janvier 2018, suite à des actes de barbarie à lui imputés dans le village Bandja, la brigade de gendarmerie du coin s'était saisie du dossier. C'est ainsi qu'une enquête préliminaire a été ouverte, permettant d'interpeller le l'intéressé et le conduire immédiatement au parquet. Il est alors placé en garde à vue, puis libéré dans l'après-midi du même jour.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.