Congo-Kinshasa: [Avec ses fonds propres] Sankuru - Moïse Ekanga jette un pont de 80 mètres sur la rivière Lowale

Sénateur et de surcroît homme épris du souci de concourir, autant que faire se peut, au développement du Sankuru, Moïse Ekanga, reconnu pour sa philanthropie, a doté sa province d'origine d'un pont de 80 mètres de longueur, 4 mètres de largeur et 10 mètres de profondeur. Ce cadeau à la poule aux œufs d'or signé Moïse Ekanga a été, en effet, construit, sur fonds propres, durant deux mois et demi sur la rivière Lowale, à 59 kilomètres de la ville de Lodja. Très solide avec une capacité de 30 tonnes, ce pont constitue vraisemblablement un exploit qui vient de soulager la misère de cette population sankuroise qui, depuis des lustres, était obligée d'attendre près de 12 heures pour la traversée.

Le projet de construction du pont Lowale a été réalisé par la fondation Moïse Ekanga dans le but de désenclaver cette partie de la province et de faciliter les échanges commerciaux entre les populations des territoires de Lodja, Lomela, Kole au Sankuru, Dekese dans le Kasaï et certains territoires de la province voisine de la Tshuapa dans l'ex-Equateur. D'autant que depuis l'époque coloniale, un ouvrage de franchissement d'une telle capacité n'avait jamais été construit sur cette rivière et même sur ce tronçon. Pour l'élu du Sankuru, c'est un projet qu'il tenait à cœur. « Nous avons répondu aux cris des populations qui devaient attendre environ 12h pour traverser la rivière », a expliqué le Sénateur Moïse Ekanga.

Moïse Ekanga, Sénateur

A l'heure de l'inauguration de cette œuvre combien majestueuese pour ce coin de la RD. Congo, des habitants des cités lointaines ne sont pas non plus empêchés d'exhiber des danses et lancer des de joie, dans le sens de démontrer leur satisfaction. « Le pont Lowalé va faciliter nos activités. Nous n'allons plus payer 15000 francs congolais ou plus pour le transport de nos marchandises par les piroguiers de fortune », a lancé un habitant de la région. « On était au bout de souffle. Moïse Ekanga est venu nous enlever ce fardeau. Il est notre Moise, le sauveur ", a crié fort Tshikala Jean Paul, un usager de ce pont sur en provenance de Kole, soulagé du parachèvement de ces travaux après avoir piaffé d'impatience tout au long des mois précédents.

Unité et paix retrouvées

Par le jet de ce pont, le peuple sankurois a non seulement exprimé son satisfécit mais aussi a confirmé la concrétisation de l'appel à l'unité et la paix entre les filles et fils de cette province. Lequel appel a été lancé lors de l'inauguration de Goel Tabernacle en août dernier à Lodja. Déjà, la population a sous-tendu qu'il s'est agi d'une image forte, de voir côte à côte, Lambert Mende, Député national de Lodja, le sénateur Berthold Ulungu, le Député national Franck Lomasa de Lomela, le Président de l'Assemblée provinciale du Sankuru Benoît Olamba et le Vice-président de l'Assemblée provinciale Anatole Dilomba, le Rapporteur Joseph Alengo ainsi que Parisien Edingo et Théophile Ilonga Toneri tous députés provinciaux, respectivement de Lomela et Kole. Ce qui laisse dire que les leaders de Sankuru ont fumé le calumet de la paix par cette inauguration.

Des réalisations éloquentes...

Moïse Ekanga demeure un modèle et un exemple. A Lomela son territoire d'origine et fief électoral, il a construit 9 ponts dans la chefferie de Djonga, réhabilité 499 kilomètres de route internes pour relier tous les six secteurs du territoire. Grâce à ce digne fils du terroir, les villages de Lomela ainsi que le centre sont en communication avec le monde grâce aux antennes de téléphonie mobile installées à la grande satisfaction de la population. Une cité moderne en plein centre, un marché modernisé, l'éclairage public à base de l'énergie solaire, construction des écoles, transport fluvial, les projets réalisés sont légion. Le plus gros ouvrage de franchissement reste le pont métallique encours de construction sur la grande rivière Lomela. Il sera inauguré bientôt. Parmi les retombées de ce gros projet, il y a la construction d'un hôpital moderne avec morgue et la construction d'une école technique moderne encours des travaux au centre des Lomela. Ce n'est pas tout. Moïse Ekanga a mis des engins de transport sur le fleuve pour assurer la liaison avec Kinshasa à moindre coût.

Moïse Ekanga n'entend pas s'arrêter à ce niveau. Il est assurément déterminé à donner encore le sourire à sa population. D'autres projets sociaux importants sont, d'ailleurs, projetés.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.