Algérie: Liberté provisoire annulée pour un journaliste

En Algérie, Saïd Boudour, journaliste indépendant et militant, attend d'être placé en détention. Il est accusé d'atteinte au moral de l'armée et atteinte à l'unité nationale.

Arrêté le 6 octobre, il avait été laissé en liberté conditionnelle. Mais cette semaine, le tribunal d'instance d'Oran a décidé de revenir sur sa décision.

Saïd Boudour est l'un des militants les plus actifs et les plus en vue à Oran. Il a été arrêté pour ses opinions, il a été arrêté pour son engagement.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.