Afrique: La FAO et Danone unissent leurs forces pour promouvoir des régimes et des systèmes alimentaires durables

communiqué de presse

Rome — Le partenariat vise à démocratiser les pratiques alimentaires et agricoles durables et à faciliter l'accès à une alimentation plus saine et diversifiée

L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et Danone ont convenu de travailler ensemble afin d'améliorer les connaissances portant sur la nutrition et sur la sécurité alimentaire et de promouvoir des chaînes de valeur agricoles responsables en vue de favoriser la mise en place de systèmes alimentaires plus durables.

L'Organisation onusienne et Danone, un des leaders mondiaux du secteur alimentaire reconnaissent toutes deux la nécessité de démocratiser des pratiques alimentaires et agricoles durables et de faciliter l'accès des populations à une alimentation plus saine et diversifiée.

Partager les informations et les connaissances sur ce sujet, notamment en ce qui concerne la nutrition, la sécurité alimentaire et les investissements responsables dans l'agriculture, contribuera à la réalisation de l'Objectif de développement durable numéro 2 - Faim Zéro.

« Cet accord permettra de faire progresser les efforts mondiaux destinés à améliorer la nutrition et la sécurité alimentaire et à rendre les systèmes alimentaires plus durables, » a déclaré M. Qu Dongyu, Directeur général de la FAO lors de la signature de l'accord.

« Je suis ravi de pouvoir renforcer les liens qui existent entre Danone et la FAO grâce à cet accord.

Nous allons travailler ensemble et promouvoir des formes d'agriculture régénératrice et des habitudes alimentaires plus durables - en ligne avec notre vision 'One Planet. One Health'. La FAO joue un rôle crucial pour notre avenir à tous.

Et chez Danone, cela fait partie de nos objectifs prioritaires de contribuer à créer collectivement des systèmes alimentaires pérennes et résilients face au changement climatique » a déclaré M. Emmanuel Faber, Président-Directeur général de Danone.

Le Protocole d'accord entre la FAO et Danone se base sur quatre principes :

Le partage d'informations sur des questions de sécurité alimentaire, avec notamment les nouvelles tendances et facteurs

Le partage de données portant sur la consommation alimentaire et l'apport nutritionnel afin d'améliorer les connaissances et d'encourager l'adoption d'habitudes alimentaires plus saines. L'Egypte serait le pays pilote pour cette initiative.

Le partage de connaissances portant sur les systèmes alimentaires et sur la sécurité nutritionnelle grâce aux cours d'apprentissage en ligne de la FAO et aux certifications numériques octroyées aux employés de Danone

La promotion du respect des dispositions inhérentes aux Objectifs de développement durable et d'une conduite responsable des entreprises vis-à-vis des chaînes de valeur agricoles partout dans le monde

Dans cette optique, la FAO et l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) proposent des recommandations et de bonnes pratiques afin de pallier aux lacunes existantes entre les engagements politiques des entreprises et la mise en œuvre des actions.

La FAO et Danone s'engagent également à travailler ensemble en vue de promouvoir la conservation, l'utilisation durable, la gestion et la restauration de la biodiversité dans l'alimentation et dans l'agriculture.

Il s'agit notamment de : promouvoir des systèmes de production durables qui intègrent les questions de biodiversité tout au long de leur chaîne de valeur, ainsi que la restauration des paysages afin de protéger la biodiversité présente dans et autour des systèmes de production, tout en soutenant la Décennie des Nations Unies pour la restauration des écosystèmes 2021-2030.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: FAO

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.