Cameroun: Sérieux doute après l'assassinat d'un "général "ambazonien qui s'est rendu hier aux autorités

17 Octobre 2019

Depuis la tenue du Grand Dialogue National (GDN) au Cameroun, des doutes planent de plus en plus sur l'authenticité des leaders séparatistes anglophones présentés par les autorités camerounaises, comme repentis, et ayant " déposé les armes".

Hier mercredi 16 octobre 2019, un leader séparatiste présumé du nom de Ikom Bah Polycarp, a été présenté par les autorités administratives et militaires de la région du Nord- Ouest, comme étant un "général" sécessionniste repenti.

C'était au cours d'une cérémonie officielle présidée à Bamenda, par Adolphe Lele Lafrique, gouverneur de la région du Nord-Ouest.

Et pourtant ce matin, la dépouille du " général " repenti séparatiste, a été retrouvée sur un sentier de Wum, département de la Menchum.

Des sources locales indiquent que Ikom Bah Polycarp (Voir photo), aurait été arrêté cette nuit dans son quartier de Zongokwo, dans la ville de Wum, avant d'être assassiné par des tueurs encore non identifiés.

Dans sa prise de parole hier, le présumé chef milicien s'est dit disposé à intégrer le Comité national de désarmement, de démobilisation et de réinsertion ( Cnddr).

Des critiques, ainsi que plusieurs sources locales, accusent le gouvernement, de procéder à des mises en scène, en présentant d'ordinaires citoyens, comme des leaders séparatistes anglophones ayant rejoint la République.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.