Afrique de l'Ouest: PPAAO, des chiffres qui parlent d'eux-mêmes

Prévu pour prendre fin en 2017, le PPAAO (Programme de Productivité Agricole en Afrique de l'Ouest) dans son exécution a bénéficié d'une phase additionnelle qui lui permet de s'achever finalement en cette année 2019. Alors que cette fin est proche, il est loisible de s'attarder sur les performances ou prouesses de ce Programme...

De ce que nos confrères d'Agridigitale ont exposé à la suite d'un échange avec le Coordonnateur opérationnel délégué du PPAAO-Togo, Dr Assimiou Adou Rahim Alimi, on en retient certaines réalisations, de ce programme qui a vu le jour sur initiative de la CEDEAO (Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'ouest) avec l'appui financier de la Banque mondiale et coordonné par le CORAF (Conseil ouest et centre africain pour la recherche et le développement agricole). Ainsi, pour ce qui est du Togo, du point de vue organisationnel, tout a été placé sous la direction du ministère de l'Agriculture, de la Production animale et halieutique, et intégré aux projets majeurs du PNIASAN (Programme national d'investissement agricole et de sécurité alimentaire).

Toutes les réalisations ont été faites dans la droite ligne de l'objectif de développement caractérisé par six indicateurs.

Ainsi, pour ce qui est du premier de tous les indicateurs, relatif au nombre de bénéficiaires à atteindre, à fin Juillet 2019, il est indiqué que sur les 500.000 bénéficiaires escomptés, le projet en a touché 550.410, soit un taux de 110%. Et donc clairement, c'est un indicateur qui a été couvert. Ceci, alors même que le deuxième indicateur portant sur le nombre de bénéficiaires utilisant des technologies introduite au Togo par le projet, a éte couvert à 98%, vu que sur les 100.000 bénéficiaires visés par cet indicateur, le projet a touché jusqu'à fin Juilet 2019, 98.351.

De l'indicateur 3, il est affiché que sur les technologies générées par le projet et qui ayant une augmentation de rendement d'au-moins 15% comparaticement à la situation de référence, ce sont 12 technologies qui ont été générées alors qu'on en espérait 10. Conséquence, le taux de couverture de cet indicateur est de 120%.

Quid des trois autres indicateurs restants ?

De la connaissance des technologies diffusées à travers le PPAAO, par les producteurs, objet du quatrième indicateur l'on constate à l'aune d'une dernière enquête que le taux est situé à 91%.

Pendant ce temps, les superficies couvertes par les technologies mises en place par le projet son de 335.755ha (96%), alors que la prévision au niveau de ce 5ème indicateur est de 350.000ha.

Dernier de tous ces indicateurs, est relatif aux cibles ou bénéficiaires ayant adopté les technologies mises à disposition par le projet. Au lieu de 350.000 personnes, la couverture est allée au delà avec 368.217, soit 105%.

Ce sont là des données qui amènent à conclure que le PPAAO a été en tout point une réussite, et de la nécessité pour les bénéficiaires dans faire des répercussions dans leurs milieux et dans leurs sous-secteurs.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.