Cote d'Ivoire: Affaire arrestation manquée de Guillaume Soro - Le démenti du ministère des affaires étrangères

17 Octobre 2019

Le récit était trop gros pour être vrai. Beaucoup d'Ivoiriens avaient émis des doutes quant à la véracité des faits tels que rapportés par Guillaume Soro. En effet, l'ancien président de l'Assemblée nationale accusait le pouvoir d'Abidjan d'avoir voulu l'humilier en le faisant arrêter par Interpol le week-end dernier dans un hôtel d'Espagne.

Une information démentie par le ministère des Affaires étrangères de Côte d'Ivoire dans une déclaration dont nous avons reçu copie hier.

« Le ministère des Affaires étrangères dément formellement les allégations de monsieur Guillaume Kigbafori Soro tendant à incriminer les autorités ivoiriennes », peut-on lire dans le communiqué.

Avant de préciser que le représentant officiel de la Côte d'Ivoire en Espagne n'a pas été informé de la présence de monsieur Guillaume Kigbafori Soro sur le territoire espagnol.

En outre, toujours selon le communiqué, le gouvernement ivoirien n'est en aucune manière impliqué dans cette tentative d'interpellation. Voilà qui est clair et met fin au faux débat que veulent susciter Guillaume Soro et des partisans.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Patriote

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.