Angola: La ministre confirme l'uniformisation des prix dans les villes satellites du pays

Cuito — Le ministère de l'Aménagement du territoire et de l'Habitat développe un processus d'étude des mécanismes pour l'uniformisation des prix des appartements dans les villes satellites du pays, a confirmé mercredi à Bié, la titulaire du portefeuille, Ana Paula de Carvalho

S'adressant à la presse après le lancement de la deuxième phase des travaux de construction de la ville satéllite Horizonte do Cuito, qui comportera 398 nouvelles résidences, Ana Paula de Carvalho a refusé d'avancer d'éventuels tarifs, au-delà de l'actuel qui se situe entre 38.000 et 12.000 Kwanzas.

Selon la gouvernante, la mesure résulte de certaines plaintes d'acheteurs potentiels des immeubles, puisque la nouvelle ville satellite comprend des logements de type T3 dans des immeubles de 4 étages avec huit appartements à chacun, et d'un et deux étages, respectivement.

Les premiers appartements pourraient être livrés aux résidents au premier trimestre de 2021.

Dans une première phase, entre 2011 et 2017, il a été construit 2.784 unités de ce type, toutes déjà habitées.

D'autre part, deux écoles secondaires comptant 24 salles de classe et une école primaire de 12 salles, un jardin d'enfants, deux centres d'accueil pour enfants, un centre de santé et un commissariat de police sont également opérationnels parmi tant d'autres.

Dans l'ensemble, il est prévu de construire 6.000 logements sur une superficie de 300 hectares dans le cadre du programme "Mon rêve, ma maison", résultant du partenariat entre le Gouvernement angolais et la Kora Angola.

La municipalité d'Andulo, située à 130 kilomètres au nord de la ville de Cuito, aura mille d'appartements du même projet, lesquels hébergent dans cette première phase 172 familles en nombre égal aux résidences achevées, a fait savoir la gouvernante.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.