Ile Maurice: Lalit - Les candidats déclinent leur religion par tirage au sort

24 candidats, dont 13 femmes. Ce jeudi 17 octobre, Lalit a rendu publique sa liste de candidats pour les élections générales. Et comme il le fait depuis 1983, il a procédé au tirage au sort concerant l'obligation faite aux candidats de déclarer leur appartenance ethnique. Une manière de désapprouver ce système.

Au nº 1, trois candidats feront face à l'électorat. Deux seront dans la circonscription nº 10 et deux autres au nº 16. Les autres circonscriptions comptent chacune un candidat de Lalit et leur communauté a été choisie au hasard.

Lindsay Collen explique que la classification de la population dans quatre catégories par rapport à leur mode de vie est un non-sens. «Un mari et une femme peuvent avoir le même mode de vie mais des origines différentes. Qu'est ce qui se passe dans ce cas-là ?» se demande-t-elle. Elle est revenue sur les origines de ce système. «Après la bagarre raciale, il fallait un système pour calmer la tension communal et religieuse.»

Chaque candidat de ce parti a, du reste, adressé une lettre à la Commission électorale dans le cas de figure où ils se retrouvent au Parlement comme Best Losers. La missive vise à informer qu'il faut alors considérer qu'ils ont démissionné en tant que députés.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.