Angola: L'Institut d'oncologie enregistre plus de 300 nouveaux cas

Caxito (Angola) — Trois cent vingt nouveaux cas de cancer du sein ont été enregistrés de janvier à ce jour par l'Institut national de contrôle du cancer, a annoncé mercredi, à Caxito, province de Bengo, le directeur général de cette institution, Fernando Miguel.

S'adressant à la presse à Caxito, le responsable a déclaré qu'à la fin de cette année, le nombre de cas pourrait être réduire, avec la création de services provinciaux d'oncologie et des actions de sensibilisation visant à inciter les personnes à se soumettre à des tests préventifs.

Fernando Miguel a signalé que, par rapport à la période allant de janvier à octobre 2018, il y avait eu une réduction de 31 cas.

Il a souligné que des cas enregistrés, environ 80% des patients arrive au stade avancé de la maladie (état terminal), étant la cause de mort de près de 30% des patients.

La province de Luanda a plus de cas de ces maladies.

Il a ajouté que le Plan national de développement sanitaire incluait le projet de création de Centres régionaux à Cabinda, Huambo, Huila, Benguela et Malanje.

Pour sa part, António Martins, vice-gouverneur de Bengo pour les secteurs politique, social et économique, a exhorté les responsables de la santé à continuer de promouvoir les activités de sensibilisation dans les communautés, telles que le dépistage, afin que la maladie puisse être détectée à la phase initiale

António Martins parlait lors de la cérémonie d'ouverture de la journée allusive d'Octobre Rose / Novembre Bleu, mois consacrés à la prévention et à la lutte contre les cancers. L'Institut national de lutte contre le cancer suit 6 500 patients atteints de différents types de cancer (prostate, col de l'utérus, sein), Luanda étant la province où le nombre de cas est le plus élevé.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.