Cameroun: Après les résultats - La fête du 6 novembre se prépare

La traditionnelle circulaire qui donne l'orientation des manifestations est déjà en cours de rédaction

Hier après-midi, au siège du Comité central du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc), on était loin de l'euphorie observée après la proclamation des résultats de la dernière élection présidentielle. Si dans le bloc des bureaux rattachés au secrétariat général, tout était fermé la veille, les responsables étaient bien en poste hier.

Le travail a visiblement repris. CT a tout de même appris que le Rdpc prépare déjà l'une de ses grandes fêtes annuelles. Le 6 novembre, une date qui marque l'accession à la magistrature suprême de Paul Biya. C'était en 1982. 36 ans après, la fête envisagée aura un cachet particulier.

Elle va se célébrer dans la proximité temporelle avec une nouvelle prestation de serment, suite à la victoire de Paul Biya lors du scrutin du 9 oc tobre dernier. Conformément au Code électoral, la prestation de serment du nouveau chef de l'Etat a lieu 15 jours au plus après la proclamation des résultats par le Conseil constitutionnel.

La traditionnelle lettre-circulaire du secrétaire général du Comité central qui régit l'organisation des manifestations du Rdpc dans l'ensemble des sections nationales et étrangères est donc en préparation.

Mardi dernier, une première réunion d'évaluation de la dernière élection a été présidée par Jean Nkueté, le secrétaire général. Une autre séance de travail est prévue ce jeudi. Les termes de référence de la célébration du 6 novembre seront balisés, en prélude à la publication du document, attendue pour la semaine prochaine.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.