Burkina Faso: Tour international du Faso 2019

18 Octobre 2019

Environ 90 coureurs de 15 équipes venues de 13 pays d'Afrique et d'Europe prendront part, du 25 octobre au 3 novembre 2019, au 32e Tour international du Faso, dédié au centenaire de l'indépendance du Burkina Faso.

Le comité d'organisation a porté cette information aux journalistes, le 16 octobre dernier, au cours d'une conférence de presse à Ouagadougou.

La succession du Burkinabè Mathias Sorgho, vainqueur l'an dernier du 31e Tour international du Faso, sera ouverte à partir de ce vendredi 25 octobre 2019. En effet, face à la presse le 16 octobre dernier à Ouagadougou, le comité d'organisation du 32e tour a annoncé aux journalistes que l'édition centenaire de l'indépendance du Burkina Faso se tiendra du 25 octobre au 3 novembre 2019.

Quinze équipes ont confirmé leur participation. Il s'agit des équipes de la Belgique, de la Hollande, de la Suisse, de l'Algérie, du Rwanda, de la Côte d'Ivoire, du Togo, du Bénin, du Mali, du Ghana, trois du Burkina Faso (équipe nationale, équipe régionale du Centre et celle de l'Ouest) et les formations continentales d'Allemagne et d'Angola. Environ 90 coureurs d'Europe et d'Afrique iront à la conquête du prestigieux maillot jaune.

En plus de celui-ci, il y aura le maillot vert, celui des points chauds, le meilleur jeune et le vainqueur de l'étape.

Les équipes marocaine et érythréenne qui étaient annoncées, ne participeront finalement pas à l'édition de 2019 du Tour international du Faso. Selon le Président du comité d'organisation (PCO), le commandant Yasnémanégré Sawadogo, le Maroc a désisté à la dernière minute. Quant à la l'Erythrée, elle n'a pas répondu à l'invitation.

« Qu'à cela ne tienne, nous allons vivre un tour relevé. L'équipe algérienne joue les 1ers rôles dans le cyclisme en Afrique. Aussi, les équipes continentales d'Allemagne et d'Angola ne sont plus à présenter », a laissé entendre le PCO du 32e Tour du Faso. Vainqueur de l'édition 2018 avec Mathias Sorgho, le Burkina Faso entend conserver le maillot jaune et améliorer ses performances.

Pour ce faire, les cyclistes burkinabè, en plus des courses nationales, ont participé à plusieurs tours en Afrique dont celui de Côte d'Ivoire où ils ont ramené le maillot jaune. Ils ont également participé aux derniers Jeux africains.

Actuellement à Bobo-Dioulasso pour une mise au vert, 21 cyclistes ont été présélectionnés pour représenter le pays des Hommes intègres. Pour le Directeur technique national (DTN) de la Fédération burkinabè de cyclisme (FBC), Martin Sawadogo, trois équipes de six cyclistes seront constituées à la veille du départ du tour.

2270 km à parcourir

A la question des journalistes sur l'absence de l'entraîneur national des Etalons, Karim Yaméogo, le DTN de la FBC a répondu que c'est pour des raisons professionnelles. Il est, de ce fait, remplacé par Kouama Sylvain Tondé. Dans un contexte où le Burkina faso fait face à des attaques terroristes, le président de la commission sécurité, le capitaine Lionel Ouédraogo a rassuré les équipes participantes.

« Les actions sont déjà menées sur le terrain à travers les renseignements et les patrouilles. Nous aurons une équipe mobile constituée de gendarmes et de policiers dans la caravane. Dans les localités traversées, nous aurons l'appui de leurs forces de défense et de sécurité. Enfin, la base aérienne apportera son soutien », a-t-il souligné.

Pour le comité d'organisation, le budget du Tour du Faso 2019 est d'environ 400 millions F CFA. Il est inférieur à celui de de 2018, ce qui explique, selon le PCO, la réduction du budget des différentes commissions. Par exemple, l'animation podium se fera dans les six villes où la caravane passera la nuit, au lieu des dix villes traversées.

Après l'excursion au Ghana avec l'étape de Bolgatanga lors de l'édition 2018, le tour mettra cette année le cap sur Dapaong, au Togo. Le 32e Tour international du Faso traversera dix (10) régions et un pays de la CEDEAO. La distance de course est de 1212 km, celle de transbordement, 1058 km, soit une distance totale de 2270km.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.