Sénégal: Passation de service à la tête de l'ONFP/Souleymane Soumaré «pése» 18 milliards

18 Octobre 2019

«Nous sommes tous attendus sur une obligation de résultats qui est différente d'une obligation de moyens. Et l'atteinte de cet objectif relève du don de soi, de la hiérarchie, des principes et des valeurs».

Ces mots sont du tout nouveau Directeur général de l'Office national de la formation professionnelle (Onfp), Souleymane Soumaré qui s'est adressé à ses collaborateurs mercredi dernier, lors de la cérémonie de passation de service à la tête de l'Office.

La passation de service à la tête de l'Office national de formation professionnelle (Onfp) entre le sortant Sanoussi Diakité et le rentrant Souleymane Soumaré s'est déroulée mercredi dernier dans une ambiance «fraternelle».

Une occasion pour le DG sortant de porter à la connaissance du public, des réalisations qu'il a effectuées depuis sa nomination en 2012.

Entre autres actions à son actif, le budget de l'Onfp qui «est passé de 1,400 milliard en 2012 à 18 milliards en 2019, soit 13 fois de plus», a fait savoir M. Diakité devant les amis et parents des deux autorités venus prendre part à la cérémonie de passation de service.

Sanoussi Diakité relève aussi, «la disponibilité d'un manuel de procédure qui rythme son fonctionnement par l'organisation et la structuration, d'un canevas de maitrise d'ouvrage délégué, de 19 centres de formation en construction au compte de la tutelle, de trois manuels édités et diffusés dans le système de formation professionnelle, des manuels de meunier, d'horticulture, de coiffure, de teinture et 22 autres en attentes d'ici la fin de l'année... ».

10.666 TITRES DE QUALIFICATIONPROFESSIONNELLELIVRÉS

Au chapitre de la certification professionnelle, il confie: «Sur les 48757 demandes d'emploi teurs de titre de qualification». Mieux, tient-il à préciser: «nous avons subi régulièrement des audits de l'ARMP, de la Cour des comptes, des commissaires aux comptes, du Bureau organisation et méthode.

Et de tous ces audits, jamais de contentieux, ni reproches à l'Onfp... ». Enfin, se projetant dans le futur, le Dg sortant a invité son suppléant, à poursuivre la dynamique, parl'innovation eu égard aux perspectives pétrolière et gazière en terme de formation dans les nouveaux métiers pour tirer meilleur profit des dividendes de ces ressources minières.

«NOUSSOMMES ATTENDUS SUR UNEOBLIGATION DE RÉSULTATS»

Le Dg Souleymane Soumaré, à son tour, a invité ses désormais collaborateurs à redoubler d'efforts pour matérialiser la volonté affichée du chef de l'Etat Macky Sall, qui est celle de construire ce pays. A ce propos, déclinant sa feuille de route, il dira: «Il ne s'agira pas pour nous de former pour former.

Mais de veiller à la nécessaire articulation entre le diptyque formation emploi aux personnes à la recherche de travail qui en est la finalité et encourager l'auto-emploi qui en est l'idéal.

C'est, seulement à ce prix-là que nous serons à mesure de combler les besoins en main-d'œuvre dans les différents secteurs économiques en fonction des prévisions qui en découlent».

Saisissant au rebond l'invite faite par son prédécesseur par rapport à l'étendue du besoin en matière de ressources humaines sur la grande distribution, le secteur des techniques de l'information et de la communication, les métiers de transformation de produits agricoles, le transport, la bio maintenance..

Il dira: «Toutes ces filières requièrent des mises à niveau souvent disponibles mais pas opérationnelles». A cela, «les métiers du pétrole et du gaz... », liste-t-il.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.