Cameroun: Emeutes de Sangmélima - Un sapeur pompier nommé Paul Atanga Nji.

18 Octobre 2019

La ville de Sangmélima souffle le chaud. Suite à l'assassinat d'un jeune, Des affrontements opposent les autochtones aux allogènes. Avec destruction des biens et des commerces. Le ministre de l'administration territoriale est descendu sur le terrain.

Ici, on a exalté le slogan vivre-ensemble pour que cela ne se reproduise plus. « Plus jamais ça ». Comme Titre Cameroon Tribune.

De fait, Sur instruction du chef de l'Etat, le ministre de l'Administration territoriale, Paul Atanga Nji a apporté hier le message de réconciliation et de vivre ensemble aux populations du chef-lieu du département du Dja-et-Lobo dans le Sud, suite aux incidents malheureux survenus la semaine dernière.

Le journal Le Quotidien estime qu'il n y a « Pas de problème du vivre-ensemble ». Paul Atanga Nji. Accompagné des autorités administratives, municipales et Judiciaires locales, a rendu visite aux commerçants victimes de vandalisme qu'il a d'ailleurs réconforté.

Au total, 52 boutiques pillées au marché central de Sangmélima. Il a partagé un repas communautaire avec les populations. Les conducteurs de mototaxis ont quant à eux eu droit à quelques litres de carburants comme réconfort.

Initialement dédié à 25 motos taxis par communauté (Bulu et Bamoun), le ministre Atanga Nji s'est retrouvé avec plus de trois cent motos taximen (300) à qui il a remis 4000 Fcfa à chacun ceci après avoir ravitaillé la moto de chaque professionnel en carburant à hauteur de 3000 Fcfa.

Dernière Heure s'intéresse « au message de paix de Paul Biya à Sangmélima : renforcer le vivre-ensemble ».

C'était un jeudi spécial pour cette ville dont les populations se sont levées comme un seul homme, pour accueillir le message du chef de l'Etat. " Sangmélima la Belle" reprend son train de vie normal.

L'Orphelin indique que « Paul Atanga Nji ravive la flamme du vivre-ensemble ». Mobilisation générale des communautés.

Autorités administratives, traditionnelles, religieuses, opérateurs économiques et moto-taximan se sont accordés pour le retour à la normale.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.